IMG-LOGO
Accueil Actualités 3ème anniversaire du Hirak : ''une solution à la crise politique du pays existe toujours'', est...
Publié le : 22 Février, 2022 - 17:20 Temps de Lecture 2 minute(s) 316 Vue(s) Commentaire(s)

3ème anniversaire du Hirak : ''une solution à la crise politique du pays existe toujours'', estime le PAD

IMG

Faisant une rétrospective des évènements qui ont marqué les deux dernières années post-Hirak, entre autres, « la multiplication des arrestations, les pressions policières et judiciaires qui s’accentuent sur les partis de l’opposition démocratique », les forces du PAD (Pacte pour l’Alternative Démocratique) ont estimé qu’il « ne sera plus possible de se maintenir au pouvoir en infligeant au peuple algérien une crise politique qui n’a que trop duré avec un bilan économique et social désastreux alors qu’on s’apprête à célébrer le soixantième anniversaire de l’indépendance de notre pays ».

« La persistance de cette impasse politique, économique et sociale du régime mènerait notre pays vers une situation d’instabilité dangereuse qui pourrait menacer non seulement la cohésion sociale et l’unité nationale, mais la pérennité même de l’État algérien face aux menaces extérieures diverses », explique-il.

Tout en rappelant « les exigences légitimes du peuple algérien proclamées pendant le Hirak, et exprimées aujourd’hui encore en Algérie et dans l’émigration, pour un changement radical du régime », le PAD considère que « la seule issue à cette impasse est l’alternative démocratique et sociale qui permettrait au peuple algérien de se doter enfin d’un Etat de droit et de recouvrer la plénitude de sa souveraineté »

Aussi, réitère-il, son appel pour « une transition démocratique indépendante dans le cadre d’un processus constituant permettant au peuple algérien de décider librement de sa constitution, de ses institutions, de ces choix économiques et sociaux et de tout le projet de société qu’il souhaite bâtir démocratiquement dans la fraternité et l’égalité entre toutes ses composantes ».

Enfin, le PAD estime que « la voie d’une solution à la crise politique du pays existe toujours ».

Il explique : « Elle passe par la soumission du pouvoir de fait actuel à la volonté du peuple algérien et à ses exigences démocratiques et sociales et ce par la promulgation, dès maintenant, de mesures politiques qui pourraient constituer un prélude à l’ouverture d’un débat national démocratique et sans exclusif permettant la participation de tous les courants politiques et l’expression de toutes les opinions citoyennes du peuple algérien », explique-t-il.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire