IMG-LOGO
Accueil Actualités Alger : deux ans de prison ferme requis contre l'ancienne détenue d'opinion Hakima Bahria
Publié le : 06 Mars, 2022 - 12:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 461 Vue(s) Commentaire(s)

Alger : deux ans de prison ferme requis contre l'ancienne détenue d'opinion Hakima Bahria

IMG

Le procureur de la République près le tribunal correctionnel de Baïnem (alger) a requis ce dimanche 6 mars, une peine de « deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 Da », à l’encontre de la jeune hirakiste, Hakima Bahria, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus. Le verdict sera rendu le 13 mars.

Accusée d’ « atteinte à l'unité nationale », « incitation à attroupement », « attroupement non armé », « publication de fausses informations », « outrage à corps constitué », « publications pouvant porter atteinte à l'unité nationale » et « mise en danger la vie d'autrui », Hakima Bahria, âgée alors d’à peine 20 ans, avait été placée en détention préventive en mai 2020.

Elle sera libérée le 14 juillet dans le cadre des mesures d’élargissements décidées à l’occasion de la commémoration du 58e anniversaire de l’indépendance.

La jeune fille, pour rappel, est originaire de la wilaya de Mostaganem et avait été arrêtée à Alger, alors qu'elle prenait part à la marche hébdomadaire du vendredi.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire