IMG-LOGO
Accueil Actualités Tragédie de Mellila : le maire Eduardo De Castro accuse le Maroc de ''vouloir effacer les preuv...
Publié le : 03 Juillet, 2022 - 11:55 Temps de Lecture 2 minute(s) 263 Vue(s) Commentaire(s)

Tragédie de Mellila : le maire Eduardo De Castro accuse le Maroc de ''vouloir effacer les preuves''

IMG

Le maire de Mellila, Eduardo de Castro, a indiqué vendredi 1er juillet, que le Maroc « essayait d'effacer les preuves » de la tragédie ayant conduit à la mort d'au moins 23 migrants subsahariens, brutalement tués par la police marocaine alors qu'ils tentaient d'entrer dans l'enclave espagnole depuis la ville de Nador.

« le Maroc essaie déjà de cacher ce qui s'est passé. Il essaie d'effacer les preuves, car de cette façon, aucune accusation ne pourra être retenue », a affirmé Eduardo de Castro, dans un entretien accordé au site espagnol La Voz De Galicia, en relevant « l'absence d'autopsies et les enterrements précipités ».

Le 24 juin au poste-frontière de Melilla, au moins 23 migrants subsahariens ont été brutalement tués par la police marocaine, qui tentait de les empêcher d'entrer dans l'enclave espagnole. De nombreuses vidéos et images ont circulé sur les réseaux sociaux montrant des dizaines de migrants au sol, quasiment inertes. Certaines montraient également les forces de sécurité marocaines en train de tabasser des migrants.

Le parquet Général ouvre une enquête

Mardi dernier, le parquet général espagnol a annoncé l'ouverture d'une enquête « pour faire la lumière sur ce qu'il s'est passé ». Mais le maire de Mellila a peu d’espoir que les responsables de cette tragédie soient traduits devant la justice.

Il est difficile qu'elle aboutisse », relevant qu'il « doute fort que le Maroc coopérera », car « le Maroc n'est pas une démocratie, le Maroc est une autocratie »*.

Réagissant aux déclarations du Premier ministre espagnol selon lesquelles l'incident de Melilla aurait été « bien traité » par la gendarmerie marocaine, il a indiqué que, « Sanchez est esclave de ses mots ».

« Je pense qu'il a fait l'éloge des agents marocains parce qu'ils n'avaient jamais coopéré de cette façon », a-t-il souligné, tout en disant avoir ressenti « beaucoup d'anxiété » en visionnant les images de la tragédie de Melilla qu'il a qualifié de « véritable drame humain ».

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire