IMG-LOGO
Accueil Actualités Amnesty International appelle Israel à mettre fin à la répression des palestiniens
Publié le : 12 Mai, 2021 - 12:39 Temps de Lecture 2 minute(s) 570 Vue(s) Commentaire(s)

Amnesty International appelle Israel à mettre fin à la répression des palestiniens

IMG

Les bombardements israéliens sur la bande de Gaza, et la riposte du Hamas palestinien, faisant un peu plus de 40 morts, font craindre le pire dans les jours à venir. C'est du moins ce que redoute l'ONU, par la voix de son émissaire pour le proche orient, Tor Wennesland, qui prévient d'une “guerre à grande échelle”, en l'absence de mesures d'apaisement.

Dans ce sillage, Amnesty International a appelé lundi, à “mettre fin à la répression brutale des Palestinien·ne·s qui manifestent contre les déplacements forcés à Jérusalem-Est occupée”.

“Les forces de sécurité israéliennes ont utilisé de manière répétée une force injustifiée et excessive contre des manifestant·e·s palestiniens à Jérusalem-Est occupée après quatre jours de violences au cours desquelles 840 Palestinien·ne·s ont été blessés”, a déclaré l'ONG dans un communiqué. Et de poursuivre: “Au moins 21 policiers israéliens et sept civils israéliens ont également été blessés, selon la police israélienne.”, s'appuyant sur des éléments de preuve dont elle est e possession qui révèlent,selon Saleh Higazi, directeur adjoint du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord, “une tendance alarmante des forces israéliennes à recourir ces derniers jours à une force abusive et injustifiée contre des manifestant·e·s palestiniens très majoritairement pacifiques.”*

“Les dernières violences en date mettent en évidence la campagne soutenue que mène Israël pour étendre les colonies israéliennes illégales et intensifier les expulsions forcées de résidentes et résidents palestiniens, comme à Sheikh Jarrah, afin de laisser la place aux colons israéliens”, affirme t-iL. Et d'ajouter : “Ces expulsions forcées s’inscrivent dans une politique persistante à Sheikh Jarrah ; elles bafouent de manière flagrante le droit international et pourraient s’apparenter à des crimes de guerre.”

Aussi, l'organisation non gouvernementale appelle la communauté internationale à “amener Israël à rendre des comptes pour les violations systématiques des droits humains qu’elle commet au regard du droit international”. “Il ne faut pas laisser Israël continuer à se livrer à des actes de violence aveugles contre des Palestiniens et Palestiniennes qui ne font que défendre leur droit d’exister et protestent contre leur déplacement forcé. Se contenter d’exprimer des préoccupations face au mépris total d’Israël pour ses obligations en vertu du droit international ne suffit pas. Il faut que ces violations flagrantes soient clairement et fermement dénoncées, y compris les déplacements forcés, l’expansion des colonies illégales et la répression brutale des personnes qui manifestent contre ces graves violations”, a déclaré Saleh Higazi, en appelant “dans l'immédiat, les membres du Conseil de sécurité des Nations unies à se réunir en séance publique et le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient à informer les États membres”.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire