IMG-LOGO
Accueil Actualités Après plus de 30 ans d’activités, l’association Sidi El Houari mise sous scellé sur ordre du wa...
Publié le : 06 Septembre, 2022 - 11:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 182 Vue(s) Commentaire(s)

Après plus de 30 ans d’activités, l’association Sidi El Houari mise sous scellé sur ordre du wali d’Oran

IMG

Après plus de 30 d’activités, l’association de protection du patrimoine Sidi El Houari d’Oran vient d’être mise sous scellé « sur ordre du Wali », a annoncé cette dernière dans un message publié sur les réseaux sociaux.

La décision est intervenue consécutivement à une plainte déposée par le premier responsable de la wilaya qui accuse l'association de recevoir « des financements étrangers sans approbation des autorités compétentes. »

« Jeudi 1er septembre 2022, le siège de l’association Santé Sidi El Houari a été fermé et mis sous scellés, par arrêté de Monsieur le wali d’Oran, jusqu’à décision judiciaire finale du tribunal administratif d’Oran dans le procès en cours pour dissolution de l’association suite à la demande de la wilaya d’Oran », a indiqué l’association dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Pour cette dernière, la décision du wali est « un moyen supplémentaire de pression sur l’association » qui rappelle-t-elle, « depuis 31 ans, mène un combat sur le terrain associatif pour valoriser notre héritage patrimonial, culturel, matériel et immatériel »*.

Selon le communiqué, l’association a même « a été salué et valorisé à maintes reprises par des institutions publiques locales et nationales » . Aussi, sa fermeture est « contradictoire avec l’ordonnance d’urgence qu’a rendu le tribunal administratif d’Oran . » Par ailleurs, l’association a réitère sa volonté de continuer son combat et « prouvera devant la justice que tout ce qui se colporte comme scenarios et rumeurs à son encontre ne sont que de fausses allégations colportées par des particuliers qui désapprouvent les activités et actions des membres et bénévoles de l’association. »*

Enfin, elle appelle les citoyens algériens « patriotes » à l’accompagner dans son combat, et à « défendre les activités et les objectifs de l’association devant les institutions de l’Etat. »

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire