IMG-LOGO
Accueil Actualités Condamnation de Fethi Ghares et suspension du PST : le RCD dénonce la répression et l'instrumen...
Publié le : 21 Janvier, 2022 - 12:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 400 Vue(s) Commentaire(s)

Condamnation de Fethi Ghares et suspension du PST : le RCD dénonce la répression et l'instrumentalisation de la justice

IMG

*Le parti du RCD dénonce la “répression” et “l'instrumentalisation de la justice” devenues, selon lui, les “seuls marqueurs de la vie politique nationale”*.

“Des procédures de dissolution sont engagées contre des partis politiques légaux ; des milliers de citoyens parmi lesquels des journalistes, des avocats, des universitaires, des responsables associatifs et politiques et de simples citoyennes et citoyens sont poursuivis pour délit d’opinion et plus de 300 activistes sont arbitrairement emprisonnés”, constate le RCD dans son communiqué diffusé ce vendredi à l'issue de sa réunion mensuelle.

“La condamnation de Fethi Ghares, responsable politique, à 2 années de prison ferme est un scandale qui sera inscrit dans les annales de l’instrumentalisation de la justice algérienne”, a- t- il déploré. Et d'ajouter que la décision du Conseil d’Etat de suspendre les activités du PST et la fermeture de ses locaux “n'est autre qu'une remise en cause du pluralisme et de l'exercice politiques, des acquis chèrement arrachés”.

Dans le même sillage, le RCD dénonce l’acharnement administratif et judiciaire qui cible le parti et son président, Mohcine Belabbas qui, selon lui, “signe une dérive autoritaire inqualifiable et inadmissible”.

“L’objectif est de faire payer au RCD son positionnement franc et sans concession aux côtés du peuple dans son combat pacifique pour un changement radical du système”, estime-il. Et de poursuivre : “Cette cabale vise vainement à tenter de l’empêcher de prendre part à des initiatives avec le reste de la classe politique de l'opposition pour l'instauration d'un Etat de droit.”

Pour autant, le parti persiste et signe dans son engagement et son combat politique. “Le RCD poursuivra son œuvre de regroupement des forces vives du pays pour la construction d'une véritable alternative démocratique et continuera à dénoncer inlassablement toutes les dérives du pouvoir et à apporter son soutien et sa solidarité aux détenus politiques et d'opinion”, écrit-il en conclusion.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire