IMG-LOGO
Accueil Actualités Coup d'État au Burkina Faso : les militaires prennent le pouvoir
Publié le : 25 Janvier, 2022 - 12:20 Temps de Lecture 2 minute(s) 309 Vue(s) Commentaire(s)

Coup d'État au Burkina Faso : les militaires prennent le pouvoir

IMG

Dans une lettre publiée lundi 25 janvier, par la télévision publique du Burkina Faso, le président Rock Marc Christian Kaboré a annoncé avoir “déposé sa démission”, “dans l'intérêt supérieur de la nation, suite aux événements qui s'y déroulent”.

La veille, des militaires avaient annoncé à la RTB, avoir pris le pouvoir. C'est le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR),“qui regroupe toutes les composantes des forces de défense et de sécurité qui a décidé de mettre fin au pouvoir de M. Marc Roch Christian Kaboré ce 24 janvier 2022”, a annoncé le capitaine Kader Ouedraogo, entouré d'une quinzaine de soldats à la télévision. Et de préciser que “les opérations se sont déroulées sans effusion de sang et sans violence”

“Suite à l'exaspération des différentes couches sociales, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration a décidé d'assumer ses responsabilités devant l'Histoire, la communauté nationale et internationale et de mettre fin au pouvoir de Marc Christian Kaboré. Une décision prise dans le seul but de permettre à notre pays de se remettre sur le bon chemin et de regrouper toutes ses forces afin de lutter pour son intégrité territoriale, son redressement et sa souveraineté”, est-il lu par les militaires.

Dans le même sillage, ils promettent d'établir “un calendrier de retour à l'ordre constitutionnel accepté de tous” après la suspension de la Constitution et appellent “les patriotes, les Africains intègres et tous les amis du Burkina Faso” à les soutenir.

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, nouveau homme fort du pays

À la tête du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est devenu le nouveau homme du pays. “Agé de 41 ans, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est un officier supérieur d'infanterie des Forces armées burkinabè. Diplômé de l'école militaire de Paris, il est également titulaire d’un master 2 en sciences criminelles du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de Paris et d’une certification d'expert de la Défense en management, commandement et stratégie”, précise le site d'information Lefaso.net

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire