IMG-LOGO
Accueil Actualités Coupures internet durant le BAC : les fausses promesses du ministre de l’éducation
Publié le : 13 Juin, 2022 - 18:30 Temps de Lecture 2 minute(s) 301 Vue(s) Commentaire(s)

Coupures internet durant le BAC : les fausses promesses du ministre de l’éducation

IMG

Aujourd’hui, force est de constater que l’expression « tenir parole » ne fait pas partie des us et coutumes de nos responsables politiques…encore.

Il y a quelques jours, le ministre de l’éducation nationale, Abdelhakim Belabed avait déclaré qu’il n’y aura pas de coupures internet durant l’examen du baccalauréat.

« Il n’y aura pas de coupures internet durant ces jours des épreuves», avait-il déclaré. Et de préciser qu’il « est temps d’arrêter les mauvais comportements qui déforment et décrédibilisent cet examen. L’Etat a pris toutes les mesures nécessaires, en plus des lois contre quiconque tente de nuire ou de perturber les examens».

En 2020, Abdelmadjid Tebboune avait prit l'engagement de mettre définitivement fin à cette pratique, en annoncant « des mesures exceptionnelles pour assurer le bon déroulement des épreuves sans procéder au coupure du réseau internet ».

« Je donne une promesse, au peuple, et aux élèves qui passeront le Bac, qu’il y aura des solutions techniques qu’eux-mêmes ne vont sentir. L’internet ne sera pas touché », avait-il lancé lors d’une rencontre avec les représentants des médias.
« Au prochain Bac, des moyens techniques et modernes seront utilisés, comme ceux utilisés dans les autres pays », avait- il martelé.

Aujourd’hui, force est de constater que l’expression « tenir parole » ne fait pas partie des us et coutumes de nos responsables politiques. Mais ce n’est une surprise pour personne, car les algériens sont habitués aux fausses promesses et aux engagements non tenus. Et pour preuve : hier, les internautes ont constaté, pour la septième année consécutive, des perturbations voire des coupures du réseau internet pendant la durée des épreuves, particulièrement les réseaux sociaux, les applications de messagerie et les mails.

D’autres sites restaient accessibles toutefois difficilement. Pour le réseau professionnel, c’est le noir total sur pratiquement tout le territoire, ce qui impacte un grand nombre d’entreprises dont les activités reposent principalement sur internet, comme certains médias électroniques.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire