IMG-LOGO
Accueil Actualités Depuis quelques semaines, elle cumule les poursuites judiciaires : Mira Moknache devant le juge...
Publié le : 27 Février, 2022 - 10:45 Temps de Lecture 1 minute(s) 572 Vue(s) Commentaire(s)

Depuis quelques semaines, elle cumule les poursuites judiciaires : Mira Moknache devant le juge d’instruction du tribunal Sidi M’hamed

IMG

Les poursuites judiciaires s’accumulent contre Mira Moknache. Une nouvelle affaire instruite, cette fois-ci, au niveau du tribunal de Sidi M’hamed (Alger), vise la militante démocrate, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus.

Ce dimanche 27 février, l’enseignante universitaire, résidante dans la wilaya de Béjaïa, comparaitra devant le juge d’instruction dans une énième affaire, liée à ses activités politiques. On ignore encore ses tenants et aboutissants. Mais cela ne fait aucun doute que la militante fait l’objet d’un harcèlement judiciaire sans précédent, eu regard au nombre de poursuites engagées à son encontre, depuis quelques mois.

Sous contrôle judiciaire depuis 2019, l'enseignante universitaire est poursuivie dans une première affaire pour “atteinte à la sécurité nationale”, “violence sur la police” et “destruction de biens publics”.

Le 23 novembre 2021, elle a été condamnée par le tribunal correctionnel d'Amizour, à « deux ans de prison ferme (sans mandat de dépôt) assortie d'une amende de 50 000 Da », pour « atteinte à l'unité nationale ». Son procès en appel n'a toujours pas été programmé.

Le 24 février dernier, elle devait comparaitre devant le tribunal correctionnel d’Akbou pour "atteinte à l’unité nationale » et « atteinte à la sécurité de l’État », « destruction de biens de l’État » et «violence contre la police», mais l’affaire a été reportée à une date ultérieure.

Elle doit également se présenter dans les prochains jours, devant le juge d’instruction près le tribunal d’Oran qui l’a convoqué sans motif assigné. Et soulignons enfin une autre convocation du commissariat d’El Kseur lui signifiant qu’elle doit se présenter devant la brigade de Recherche et d’investigation de Béjaïa.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire