IMG-LOGO
Accueil Actualités Facebook, une machine de censure au profit du pouvoir algérien et Gaïd Salah
Publié le : 13 Novembre, 2019 - 20:10 Temps de Lecture 2 minute(s) 1179 Vue(s) Commentaire(s)

Facebook, une machine de censure au profit du pouvoir algérien et Gaïd Salah

IMG

«En une semaine, le groupe Algérie Debout perd près de 85 % de sa visibilité auprès de ses adhérents. Les Publications seraient volontairement masquées par l'administration Facebook», s’indigne Sofiane Benyounes, le fondateur de ce groupe de discussion pro-révolution populaire sur Facebook.

C’est devenu infernal pour les pages, les comptes des militants et opposants et les groupes de discussions pro-révolution populaire. Ces derniers n’arrêtent pas d’être bloqués ou fermés complètement par les mouches électroniques, mobilisées par le pouvoir et les reliquats de Gaïd Salah afin de renforcer la contre-révolution, y compris à travers les réseaux sociaux. Il ne reste plus rien pour les pro-révolution. Après la fermeture des médias qui sont devenus aveugles au Hirak et l’étranglement que subi la presse écrire, voila que les réseaux sociaux deviennent imperméables aux opposants de Gaïd Salah et à ceux qui appellent au changement radical du système et à la transition démocratique.

Toutes les pages, comptes et groupes de discussions subissent systématiquement la même censure, contrairement aux pages pro-pouvoir, celles ultra-racistes ou pro-Gaïd Salah, qui continuent à fonctionner sans le moindre soucis. La page facebook de notre site, l’Avant-Garde Algérie, n’a pas échappé à la règle. Elle a été, elle aussi, bloquée pendant plusieurs jours. Ses administrateurs étaient interdits de publication. Certains se sont, même, vus interdire l’accès à la page du site.

Mais d’autres subissent un autre phénomène de censure. Comme l’a indiqué Algérie Debout dans son communiqué, il y a un autre genre d’attaque qui consiste à baisser la visibilité des comptes sur les réseaux sociaux, le cas de Algérie Debout et de plusieurs autres pages, comptes et groupes. «Selon nos informations, la junte militaire aurait fait appel à des sociétés de lobbying basées aux États Unis à coups de centaines de millions de dollars pour agir auprès de ce réseau social dans le but de s'attaquer et censurer les groupes de la Révolution Démocratique Algérienne», alerte Algérie Debout. Et d’ajouter : «ces entreprises sous-traiteraient des services fictifs auprès ce réseau social qui serait en fait que de l'influence rémunérée. En contre partie, facebook agirait sur les pages et les profils de la Révolution sur la base de listes fournies par ces entreprises de lobbying. Si ces informations s’avèrent vraies, Facebook serait désormais officiellement le premier allié de la dictature militaire algérienne.»

Afin de dénoncer la censure de Facebook, un groupe d’algérien.ne.s, constitué en collectif baptisé «Mouvement citoyen algérien», a organisé le 6 novembre dernier un rassemblement devant le siège de facebook à Paris. Ces derniers ont passé plus d’une heure a scandé des slogans exprimant leur désarroi et celui de millions d’algérien.ne.s qui souffrent depuis quelques mois de la censure, en vain. Facebook n’a envoyé personne afin de les rencontrer et de prendre leurs doléances. «Les organisations internationales, non gouvernementales et gouvernementales sont interpellées et priées de mener les enquêtes nécessaires», espère Algérie Debout.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.