IMG-LOGO
Accueil Actualités Hirak : accusation de ''terrorisme'' annulée pour le militant des chômeurs Mohamed Boudiaf Bouc...
Publié le : 16 Mars, 2022 - 15:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 901 Vue(s) Commentaire(s)

Hirak : accusation de ''terrorisme'' annulée pour le militant des chômeurs Mohamed Boudiaf Boucif

IMG

La chambre d’accusation près la cour d’Alger a décidé ce mercredi 16 mars, d’annuler les accusations à caractère criminel retenus contre l’activiste du Hirak, Mohamed Boudiaf Boucif et de renvoyer ce dernier, devant le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed, a indiqué son avocate et membre du Collectif de défense, Me Fatiha Rouibi.

En détention préventive depuis le 29 septembre 2021, le jeune militant démocrate, originaire de Labiodh Sidi Cheikh, région située à 120 kilomètres au sud d’El Bayadh, était en effet « injustement » accusé de « terrorisme », en vertu du très controversé article 87 bis du code pénal, ce qui l’a d’ailleurs poussé à entamer une grève de la faim, le 28 janvier 2022.

Ancien militant actif du mouvement des chômeurs créé en 2012 et membre de Barakat, premier mouvement citoyen à s’être opposé au quatrième mandat de Bouteflika en 2014, Mohamed Boudiaf Boucif n’est pas à sa première incarcération. Déjà en 2020, il avait été condamné par le tribunal correctionnel d’El Bayadh à une peine de "18 mois de prison ferme ", pour entre autres, « outrage au corps constitués », « diffusion d’informations susceptibles de toucher à l’ordre public », après avoir porté un regard critique sur les condamnations « arbitraires » de militants du Hirak.

Laissez un commentaire