IMG-LOGO
Accueil Actualités Hirak : plusieurs procès en appel de militants renvoyés à 2022
Publié le : 28 Décembre, 2021 - 12:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 585 Vue(s) Commentaire(s)

Hirak : plusieurs procès en appel de militants renvoyés à 2022

IMG

Prévus pour ce mardi, plusieurs procès de militants du Hirak devant la cour d'Alger, ont finalement été renvoyés au 18 janvier 2022, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus.

L'on cite entre autres le procès des manifestants arrêtés le 28 mai, parmi lesquels Boualem Boudissa, condamné en première instance par le tribunal d'El Harrach, à un an de prison ferme et une amende de 50 000 Da, pour “attroupement non armé” , “incitation à attroupement non arme” et “atteinte à l'unité nationale”.

Le militant Sofiane Hadadji devra également attendre jusqu'au 18 janvier, pour comparaitre à nouveau devant la cour d'Alger, aux cotés de Djamel Halimaoui, Slimane Kenoud, Yazid Wari, Wadjib Hadroug, Mustapha Ben Saha, Saad Boudhabia et Wahid Chorfa. Ces derniers avaient pour rappel, été relaxés par le tribunal de première instance de Sidi M'hamed. En plus d'“incitation à attroupement” et “attroupement non armé”, ils étaient aussi poursuivis pour “trouble à l'ordre public”.

Condamné en juin dernier, à six mois de prison avec sursis et une amende de 50 000 Da, pour “outrage à corps constitués” et “attroupement non armé”, le militant Amine Aksa dont l'affaire devait être réexaminée ce mardi, sera fixé sur son sort en 2022.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire