IMG-LOGO
Accueil Actualités Il allait déposer une plainte ce matin contre Gaïd Salah, Rachid Nekkaz interpellé à l’aéroport...
Publié le : 04 Décembre, 2019 - 14:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 13236 Vue(s) Commentaire(s)

Il allait déposer une plainte ce matin contre Gaïd Salah, Rachid Nekkaz interpellé à l’aéroport d’Alger

IMG

«Rachid Nekkaz a été interpellé à l’aéroport d’Alger. Nous n’avons plus de ses nouvelles depuis qu’il a quitté Alicante (Espagne). Il était prévu qu’il dépose une plainte, aujourd’hui, contre Gaïd Salah devant la Cour d’Alger», affirme Lotfi Derradji, porte-parole du Mouvement pour la jeunesse et le changement (MJC), présidé par Rachid Nekkaz, joint par l’Avant-Garde Algérie.

L’action a été annoncée, ce matin, sur son compte facebook. Rachid Nekkaz était à l’aéroport d’Alicante, en Espagne. Il devait atterrir à Alger vers à 7h30 et être présent devant la Cour d’Alger (Ruisseau), vers 10h du matin. Selon ses dires, ce qu’il reproche, entre autres, au pouvoir algérien, à sa tête Gaïd Salah, c’est «son interdiction de passeport algérien et de tout autre document officiel émanant de l’administration, les nombreuses arrestations dont il fait tout le temps objet et l'interdiction de la Capitale au peuple afin de manifester dans le cadre du Hirak». «Je dépose une plainte dans un tribunal civil contre Gaïd Salah le vice-ministre et non le Chef d’État-major de l’armée. Je reste pacifique, démocrate et civilisé. Si vous voulez m’interpeller (en s’adressant aux autorités algériennes, ndlr), il n’y aura aucun problème. Je serai à Alger vers 7h30 du matin», a-t-il déclaré avant de prendre son avion.

«La plainte en question a été finalement déposée par son avocat, Abdelkader Chohra»,affirme Lotfi Derradji, dans un live diffusé en présence de l’avocat, devant la Cour d’Alger. Dans un écrit destiné à la presse et à l’opinion publique, Rachid Nekkaz précise qu’il reproche à Gaïd Salah «son non respect de l’article 55 de la constitution algérienne qui garanti à tout tout citoyen jouissant de ses droits civils et politiques, le droit de choisir librement le lieu de sa résidence, de circuler sur le territoire national, d’entrer et de sortir de ce dernier». «Monsieur Ahmed Gaïd Salah a plusieurs fois violé cet article 55 en donnant des instructions aux services de sécurité le 18 septembre afin d’empêcher les Algériens de 47 wilayas de se déplacer vers la wilaya d’Alger pour assister aux manifestations pacifiques de Hirak et de leur dresser des amendes. Ces déclarations et instructions du vice-Ministre de la Défense constituent une violation manifeste de l’article 55 de notre constitution», s’est-il indigné.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, aucune information n’a été prcisée encore sur l’endroit où se trouve Rachid Nekkaz.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire