IMG-LOGO
Accueil Actualités Il y a 40 ans Tafsuth Imazighen, le printemps Berbère, berceau des luttes démocratiques
Publié le : 20 Avril, 2020 - 17:55 Temps de Lecture 2 minute(s) 1048 Vue(s) Commentaire(s)

Il y a 40 ans Tafsuth Imazighen, le printemps Berbère, berceau des luttes démocratiques

IMG

Crédit photo : DR

Le 20 Avril 1980, des Algériens sortaient par millions dans les rues afin de revendiquer leur identité millénaire, leur fierté d'appartenir à la terre qui a enfanté la Kahina, Gaïa, Jughurtha, Massinisssa, Micipsa,Yaghmoracen, Fadhma Nsoumer, Kateb Yacine, Mouloud Mammeri et tant d'autres...

Ils revendiquaient non seulement une appartenance identitaire mais les libertés démocratiques confisquées par un Régime liberticide qui prive les Algériens de leur dignité depuis l'été 1962. Une terre qu'on a voulu priver de ses semences, de ses entrailles, de sa civilisation, de sa langue et de son Histoire. Une terre qui recouvrait sa dignité après 18 ans de déni identitaire, culturel, politique et démocratique et des siècles de colonisation criminel.

Avril 1980 sera durement réprimé et verra des centaines de militants emprisonnés et la langue berbère à nouveau étouffée. Suivront les révoltes de 1986, 1988, 2001, des dates où seront encore une fois tués des Algériens par un pouvoir assassin parce qu’ils auront osé défier la dictature militaire qui sévit dans le pays. À nouveau, depuis le 22 Février 2019, des millions d’algériens sortent manifester pour leur liberté. À nouveau, la junte militaire s'en prend à un fondement de l'identité nationale en engageant une vaste campagne d'arrestation contre des citoyens pour le seul fait d'avoir fièrement et naturellement brandi l'étendard Amazigh où tout simplement porté un pins, une casquette, un tee-shirt à l'effigie du Z Imazighen.

Le Régime s'engage alors dans une dangereuse opération de propagande médiatique, de division des Algériens à travers ses télévisions et les réseaux sociaux. Les insultes, les propos Haineux et xénophobes se multiplient, ce qui porte dangereusement atteinte à l'unité nationale et au moral d'un peuple qui malgré les indignités du pouvoir démontre sa détermination à rester uni et à obtenir sa liberté par un changement radical de Système.

Dès le mois de septembre 2019, la campagne d'arrestations et de répression s'élargira à tous les militants et les voix libres d'Algérie engagés dans le combat contre la dictature. Cette campagne de répression et de criminalisation des libertés démocratiques s'est accentuée depuis la fake élection de Tebboune, vitrine civile de la junte militaire et du pouvoir réel. Avril 1980 a été le précurseur des luttes démocratiques dans le pays. La Révolution du 22 Février 2019 sera le tombeau de la dictature et la concrétisation d'une Algérie libre et démocratique.

MAZALAGH DIMAZIGHENE

NOUS SOMMES ENCORE DES HOMMES LIBRES

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.