IMG-LOGO
Accueil Actualités Kherrata : le blogueur Fodil Rahmoune condamné à une amende de 50 000 DA
Publié le : 10 Octobre, 2019 - 19:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 1293 Vue(s) Commentaire(s)

Kherrata : le blogueur Fodil Rahmoune condamné à une amende de 50 000 DA

IMG

Acquitté dans la première affaire où il est accusé de «diffusion d’écrits portant atteinte à la sécurité nationale» et condamné à «une amende de 50 000 DA», dans la deuxième, pour «incitation à attroupement non armé», le blogueur béjaoui, Fodil Rahmoune, considère ce jugement comme «une première victoire devant la machine répressive du pouvoir». «Le mouvement populaire et le combat que nous menons ne s’arrêteront pas. Je remercie les avocats de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme, les militants venus de déférentes régions et les habitants de Kherrata (Béjaïa) pour leur soutien et leur solidarité», déclare Fodil Rahmoune, 27 ans, pour l’Avant-Garde Algérie.

Reporté à trois reprises, le procès du blogueur a eu, finalement, lieu aujourd’hui au tribunal de Kherrata. Des centaines de personnes ont participé, ce matin, à la marche organisée dans la ville de Kherrata en solidarité avec le blogueur. Cette dernière a débouché sur un rassemblement organisé devant la justice.

Présent depuis le début de l’affaire, l’infatigable député démissionnaire, Khaled Tazaghart, se dit «très heureux pour Fodil Rahmoune et triste pour Amazigh Semmani, condamné à "une année de prison ferme" pour port du drapeau Amazigh à Constantine». «Je souhaite que tous les détenus de notre révolution pacifique soient libérés afin d’ouvrir la porte à une véritable transition démocratique. Le pouvoir doit comprendre que le peuple ne reculera pas devant ses revendications. Il doit rendre les clés de l’Algérie aux algériens et rentrer à la caserne», lance-t-il pour l’Avant-Grade Algérie.

Et d’ajouter : «je lance un message aux militants et aux militantes, aux enseignants et aux enseignantes et à tout le peuple algérien : il faut qu’on double d’effort et de vigilance et continuer le combat pacifique jusqu’au départ de ce système dictatorial.»

Dix avocats ont défendu, aujourd’hui, le blogueur. Parmi eux, Me Zerarga Lyes qui a suivi l’affaire depuis son début. Interrogé par l’Avant-Grade Algérie, ce dernier assure que les avocats ont exigé l’acquittement du blogueur. «Nous condamnons cette amende infligée au militant et blogueur Fodil Rahmoune. Nous allons faire appel au jugement. Nous exigeons son acquittement», confie-t-il.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.