IMG-LOGO
Accueil Actualités La CNCC appelle à baliser la prochaine conférence nationale du Hirak à Kherrata
Publié le : 19 Avril, 2021 - 10:22 Temps de Lecture 2 minute(s) 522 Vue(s) Commentaire(s)

La CNCC appelle à baliser la prochaine conférence nationale du Hirak à Kherrata

IMG

Dans une déclaration rendue public hier dimanche 18 Avril, la Coordination nationale pour le Congrès de la citoyenneté s’est exprimé sur plusieurs sujets d’actualité notamment les prochaines législatives, estimant que «ni cette ‘’élection’’, ni son report, ni aucune autre ‘’élection’’ de substitution à l’instar de la présidentielle anticipée, ne sont une solution». «Toute élection organisée unilatéralement à l’ombre de la répression, du déni des libertés publiques et en dehors d’une période de transition démocratique autonome et d’un processus constituant souverain, est condamnée à reproduire le même Etat de non droit et la même corruption structurelle. Le peuple algérien ne peut que rejeter et condamner ce nouvel épisode de la longue et triste histoire de la confiscation de sa souveraineté. », lit- on dans le document.

Evoquant la prochaine conférence nationale du Hirak prévue à Kherrata au mois de mai, la CNCC accueille favorablement l’initiative, mais estime en revanche qu’ « afin d’augmenter les chances de réussite et de la prémunir de tout dérapage, on doit baliser à l’avance le déroulement et les objectifs en les inscrivant dans le cadre de l’exigence d’une transition démocratique indépendante et d’un processus constituant souverain, loin de toutes cooptations par le système illégitime ou réhabilitation de son agenda autoritaire.»

Enfin, la CNCC condamne « la poursuite de la répression policière et judiciaire», et appelle « les citoyen.ne.s et organisations politiques acquis à la démocratie à faire de la libération des détenus politiques et d’opinion, de l’arrêt de la répression et de la consécration effective des libertés individuelles et collectives et de l’égalité en droits, devant la Loi, entre la femme et l’homme, le centre de toutes les mobilisations. » «La réussite de la révolution démocratique contre un ordre policier de près de 60 ans exige liberté et organisation des énergies citoyennes. Rassembler le courant démocratique de la société civile est le meilleur gage de réussite du processus révolutionnaire pacifique en cours», conclut-on.

Signataires :

Noyau universitaire de réflexion Annaba (NUR) ; Citoyens liés par l’action pour le changement (CLAC); Collectif initiative citoyenne pour le changement (CICC); Manifeste des militants pour les libertés démocratiques (MMLD); Association Djazairouna ; Collectif Pouvoir au peuple (PAP); Collectif des amis du Manifeste pour l’Algérie nouvelle (CAMAN).

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.