IMG-LOGO
Accueil Actualités La grande église de Tizi Ouzou et plusieurs autres à Béjaïa et Oran fermées par le pouvoir
Publié le : 15 Octobre, 2019 - 22:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 3784 Vue(s) Commentaire(s)

La grande église de Tizi Ouzou et plusieurs autres à Béjaïa et Oran fermées par le pouvoir

IMG

Sur ordre du Wali, deux églises ont été fermées, aujourd’hui, par la gendarmerie nationale à Tizi Ouzou. La première est située à Makouda, au Nord-ouest du chef lieu de la wilaya. L’autre, la plus grande en importance et en nombre de fidèles, sise au centre-ville, a été scellée elle aussi, cette après-midi.

Des images désolantes qui démontrent l’état de la dégradation des droits en Algérie. Ni la volonté populaire, ni la diversité ni même la constitution qui consacre la liberté de culte et de conscience comme un droit inaliénable, dont les détenteurs du pouvoir, à leur tête le dictateur Gaïd Salah, ne cesse de rappeler pour faire valoir leur légitimité, ne sont respectées.

C’est la conception de l’Algérie de demain qu’imagine, ici, le dictateur badissiste-novembriste, Gaïd Salah. Ce dernier est, non seulement, raciste et dictateur mais il veut aussi nous imposer une Algérie ficelée à l’image de ceux et celles qui l’applaudissent.

Aux côtés de ces deux églises protestantes, «d’autres dont celle de Boughni ont été fermées, il y a quelques jours, à Tizi Ouzou, celles d’Ighzer Amokrane et d’Akbou, à Béjaïa et même à Oran», indique Me Kader Houali, avocat défenseur des droits humains, qui suit de près ce dossier, joint par l’Avant-Garde Algérie. «Ce que subissent, actuellement, les chrétiens et la communauté chrétienne, avec la consécration de la force publique, est une purge administrative et bureaucratique. Elle ne s'arrêtera pas d'après ces pratiques digne d'un état totalitaire»,dénonce l'avocat.

Et d’ajouter : «l'intrusion des Gendarmes à l'église de Makouda, la décision du Wali de fermer l'église de Tizi Ouzou et toutes les autres fermetures à Béjaïa, à Tizi ouzou et à Oran est une grave dérive et une atteinte sans précédent aux libertés et droits humains. Le droit de culte est non négociable. Celui qui ferme l'œil sur ce grave dérapage n'aura que le regret éternel de sa conscience.»

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire