IMG-LOGO
Accueil Actualités Le Comité national pour la libération des détenu.e.s est né
Publié le : 27 Août, 2019 - 12:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 1600 Vue(s) Commentaire(s)

Le Comité national pour la libération des détenu.e.s est né

IMG

Installé officiellement hier, lundi 26 août, au siège national du Mouvement démocratique et social (MDS), le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) est né. Initié par plusieurs militant.e.s de différents horizons avec la participation d’une partie des membres des familles des détenu.e.s et des avocats défenseurs des droits humains, le CNLD aura pour mission «d’organiser des actions en faveur de la libération des détenu.e.s, d’assurer la solidarité entre et avec leurs familles et d’informer l’opinion publique nationale et internationale sur leurs situations», lit-on dans le communiqué du Comité, rendu public hier soir.

Lors de cette rencontre, un état des lieux sur la situation des détenu.e.s a été présenté par les avocat.e.s du collectif de la défense. La journée a été marquée par un débat riche, à l’issue duquel trois commissions, juridique, solidarité et communication, ont été installées.

69296186_112293493474124_5412843224681152512_n.jpg

Les présent.e.s ont aussi désigné un coordinateur du Comité. Il s’agit de Kaci Tansaout, militant engagé et élu RCD à l’APW de Tizi Ouzou. «Le CNLD réitère son soutien aux détenu.e.s et leurs familles, exige leur libération immédiate et inconditionnelle, refuse tout marchandage avec le pouvoir et appelle l’ensemble des algériennes et des algériens à rejoindre le Comité qui s’inscrit dans la continuité de la révolution populaire», déclare Kaci Tansaout.

«Les trois commissions vont prochainnement se réunir afin de décider des actions à venir», confie-t-il à l’Avant-Garde Algérie.

Laissez un commentaire