IMG-LOGO
Accueil Actualités Le projet d’une Algérie nouvelle est toujours d’actualité et bien vivant
Publié le : 24 Décembre, 2019 - 10:30 Temps de Lecture 2 minute(s) 852 Vue(s) Commentaire(s)

Le projet d’une Algérie nouvelle est toujours d’actualité et bien vivant

IMG

Gaïd Salah est mort. Nul ne peut échapper à cette fin de vie «démocratiquement distribuée». Quelle conséquence à cet événement?

Je lis et j’entends depuis hier des propos absolument contradictoires dont certains n’ont pour seul objectif que de semer le trouble dans les esprits. La mort de cet homme de pouvoir que l’histoire aura rendu célèbre pour avoir emprisonné Bouregaa et des dizaines de manifestant(e)s , de militant(e)s, d’artistes, celui qui a béni, encouragé, protégé Bouteflika et son clan avant de les jeter en prison tout en perpétuant son système est devenu un prétexte de la stratégie de la contre-révolution. La disparition de Gaïd Salah,12 jours après les élections présidentielles du 12/12, ne modifie pas fondamentalement le rapport des forces. Peuple dans la rue face à ce système maffieux et despotique. Vu le contexte exceptionnel et le caractère direct et ouvert de la confrontation toujours pacifique entre le mouvement populaire massif et citoyen et le haut-commandement de l'armée, on pourrait peut-être penser qu’une redistribution des cartes est possible au sein de l’État-major de l’ANP mais également dans les clans alliés qui alimentent et font vivre les mécanismes intimes de la corruption qui permettent la longévité du système .

Est-ce qu’un simple changement de personnes pourrait entraîner des dynamiques insoupçonnées ? Vers le mieux ? Ou le pire ? Aujourd'hui toute tentative de prévision ne serait que pure spéculation ou manœuvre consciente pour affaiblir la radicalité de cette révolution qui ne se trompe pas en exigeant :

  • La fin de ce système.
  • En refusant le ravalement de façade.
  • En persistant à revendiquer un État civil, un État de Droit, une justice indépendante, la libération de tous les détenus d’opinion.
  • En défendant les libertés individuelles et collectives.
  • En dénonçant les atteintes à la souveraineté nationale par l’allégeance de ce pouvoir à des intérêts qui spolient les richesses du pays.
  • En agissant pour une véritable transition démocratique sans aucun avatar de ce système corrompu.

Fermons nos oreilles aux chants des sirènes qui veulent nous faire croire que Tebboune porte un projet de reconstruction démocratique et d’intérêt national . Gardons nos cerveaux éveillés pour débusquer les opportunistes qui veulent monter sur la vague de la révolution pacifique en opérant à une confiscation des espoirs d’un peuple dont 70% a moins de 40 ans. Agissons avec sérénité et sans agitation stérile pour empêcher les "aventuriers" maléfiques. Continuons à défendre la Silmya et le projet d’une nouvelle Algérie débarrassée de ce système despotique, féodal et maffieux.

Aucun pouvoir ne tient devant un peuple déterminé. AUCUN. TAHYA DJAZAIR HORRA DEMOCRATIA LIBERTÉ POUR TOUS LES DÉTENUS D’OPINION

Laissez un commentaire