IMG-LOGO
Accueil Actualités Mineure visée par une procédure judiciaire pour ''attroupement'': le parquet d'Annaba s'expliqu...
Publié le : 27 Décembre, 2021 - 11:37 Temps de Lecture 1 minute(s) 380 Vue(s) Commentaire(s)

Mineure visée par une procédure judiciaire pour ''attroupement'': le parquet d'Annaba s'explique

IMG

Suite à la vague de réactions suscités par l'affaire de Sirine Zerfa, une mineure de 14 ans pousuivie pour "attroupement non armé”, le parquet de Annaba a réagit en évoquant une “erreur de procédure”.

“Les informations sur des poursuites à l'encontre d'une mineure (15 ans) pour participation à un regroupement non autorisé dans la ville d'Annaba en compagnie de ses parents en septembre 2020 émanent d'une erreur de procédure survenue lors de sa convocation pour se présenter devant le tribunal correctionnel en tant qu'accusée au lieu de témoin”, indique un communiqué diffusé, hier (dimanche) par l'agence officielle.

Quand une absurdité en cache une autre !

S'il y a effectivement erreur procédurale dans l'affaire de Sirine Zerfa, que le parquet a tenu à corriger, il n'en demeure pas moins qu'en se faisant, il en commet une autre plus absurde encore. Selon le communiqué, la jeune adolescente a en fait, été convoqué en tant que témoin et non accusée. Le hic, c'est que cette dernière devra témoigner contre ... son propre père, lors du procès qui se tiendra, rappelons-le, mercrei 29 décembre.

“Dans le cadre des poursuites contre son père Salah Z. et des personnes majeures poursuivies dans cette affaire de participation à un attroupement non autorisé, une erreur est survenue à savoir la convocation de l'intéressée pour se présenter devant la section des délits du tribunal d'Annaba en tant qu'accusée au lieu de témoin”, explique le texte.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire