IMG-LOGO
Accueil Actualités Mise sous scellé de l’association Sidi El Houari d’Oran : ''le pouvoir franchit un autre pas da...
Publié le : 06 Septembre, 2022 - 16:35 Temps de Lecture 1 minute(s) 215 Vue(s) Commentaire(s)

Mise sous scellé de l’association Sidi El Houari d’Oran : ''le pouvoir franchit un autre pas dans l’escalade de la répression'', affirme la LADDH

IMG

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, la ligue algérienne de défense des droits humains (LADDH), a réagi ce mardi 6 août, à la mise sous scellé de l’association santé Sidi El Houari à Oran, en affirmant que cette dernière est « victime de l'arbitraire de l'administration », soulignant qu’un « procès pour sa dissolution est en cours. »

Dans le même sillage, la LADDH a estimé qu’après la dissolution de RAJ, le gel d'activités du parti politique PST, et les poursuites judiciaires du MDS et de l'UCP en vue de leurs dissolution, « le pouvoir a franchi un autre pas dans l’escalade de la répression », alors que l’Algérie s’apprête à accueillir dans les prochains jours, le rapporteur de l’ONU pour les libertés d’association, de réunions et de manifestations pacifiques.

Pour rappel, l’association de protection du patrimoine Sidi El Houari d’Oran a été fermée et mise sous scellé « sur ordre du Wali ». Ce dernier accuse l’association de recevoir « des financements étrangers sans approbation des autorités compétentes. »*

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire