IMG-LOGO
Accueil Actualités Mourad Amiri embarqué par des civils avant son jugement
Publié le : 06 Octobre, 2019 - 13:30 Temps de Lecture 1 minute(s) 387 Vue(s) Commentaire(s)

Mourad Amiri embarqué par des civils avant son jugement

IMG

Son procès, prévu aujourd’hui au tribunal de Sidi M’hamed, a été reporté à la demande de ses avocats pour cause d’absence du concerné. Embarqué ce matin par des agents civils, «Mourad Amiri était au commissariat de Cavignac avant qu’il ne soit transféré vers une autre destination non identifiée», confient ses proches pour l’Avant-Garde Algérie. «Il a été interpellé, en présence de ses avocats, devant l’entrée du tribunal de Sidi M’hamed, où il devait être jugé. Cette énième intimidation n’a aucune explication, du moment qu’il était devant la justice pour être jugé. Pourquoi l’ont-ils interpellé», s’interrogent-ils.

Mourad Amiri, fonctionnaire du ministère de l’intérieur avant son licenciement récemment, est poursuivi par sa tutelle pour avoir appelé, au début du mouvement, les fonctionnaires de son ministère à rejoindre le révolution populaire. Ces derniers ont répondu, favorablement, à son appel en organisant un rassemblement devant la grande poste, à Alger. Depuis, Mourad ne cesse d’avoir le ministère est ses appareils répressives dans le dos. Poursuivi à Alger et à Béjaïa par le nouveau ministre, Mourad a été licencié abusivement de son travail et placé dans le viseur du pouvoir depuis plus de quatre mois.

Plusieurs avocats, organisations et militants de différents horizons ont exprimé leur solidarité avec lui. La justice n’a pas encore tranché sur son affaire. Mais, «il a fini par être libéré», assurent ses proches.

Laissez un commentaire