IMG-LOGO
Accueil Actualités Nouveaux éléments dans l’affaire de l’incarcération de l’Artiste-peintre, Nime
Publié le : 30 Novembre, 2019 - 16:30 Temps de Lecture 1 minute(s) 998 Vue(s) Commentaire(s)

Nouveaux éléments dans l’affaire de l’incarcération de l’Artiste-peintre, Nime

IMG

Placé sous mandat de dépôt, jeudi dernier, à Oran, «l’artiste-peinte et bédéiste, Abdelhamid Amine, dit Nime, a été bel et bien poursuivi pour ses œuvres», affirment ses proches, joints par l’Avant-Garde Algérie. «Nime est accusé d’outrage à corps constitué, au chef d’État-major, Gaïd Salah et au chef de l’État Bensalah», confient-ils.

Nime a été arrêté, mardi dernier, par les agents des renseignements, dans le bureau de son agence de publicité Creature, sis à Oran. Selon les mêmes témoignages, «il aurait passé la première nuit dans une caserne du DRS avant d’être transféré, le lendemain, mercredi, à la police, où il a été placé en garde à vue et interrogé durant plus de 24h». «Son avocat n’a trouvé que ses travaux artistiques dans son dossier. Tout son matériel informatique a été saisi. Les agents des services ont présenté une ordonnance du procureur pour la saisie du matériel et son arretation», précisent-ils.

Nime est le premier artiste emprisonné par le pouvoir de Gaïd Salah. Le bédéiste a été beaucoup soutenu par les hirakistes notamment à Oran. Plusieurs manifestants ont brandi ses œuvres, hier, lors du 41ème vendredi de la mobilisation du peuple. «La famille de Nime a accepté l’intervention des avocats du collectif de défense des détenus d’opinion. Son procès est programmé pour demain, dimanche 1er décembre, au tribunal Cité Djamel à Oran», indiquent les mêmes personnes.

Nime.jpg

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.