IMG-LOGO
Accueil Actualités Programmes misogynes et sexistes : Numidia TV retire sa caméra cachée Ana ou Rajli
Publié le : 27 Avril, 2020 - 12:35 Temps de Lecture 4 minute(s) 1963 Vue(s) Commentaire(s)

Programmes misogynes et sexistes : Numidia TV retire sa caméra cachée Ana ou Rajli

IMG

La mobilisation a fini par payer ! La chaîne privée Numidia TV a annoncé, hier, sa décision d’arrêter la diffusion de son programme de caméra cachée misogyne et sexiste, «Ana ou Rajli, Mon mari et moi».

Diffusé le 24 Avril dernier, soit le premier jour du mois de ramadan, il est proposé dans ce programme d‘«offrir une femme riche en guise de cadeau à un célibataire pauvre». Le concept a provoqué l’indignation des téléspectateurs et une avalanche de critiques sur les réseaux sociaux. Une pétition appelant à la suspension de l’émission a été lancée sur facebook. Les associations et autres organisations féministes n'ont pas manqué de réagir. Le collectif des Femmes Algériennes pour le changement et l’égalité (FACE) a fermement dénoncé «le contenu sexiste des programmes télévisés proposés pendant le mois de ramadan, particulièrement l’émission Ana ou Rajli, incitant et encourageant les violences contre les femmes», indiquent le collectif. «Révoltés par l’absence d’éthique et de morale des gérants de cette chaîne qui font de l’humiliation et de la dégradation de l’image de la femme un sujet de divertissement», dénoncent ces membres.

Le réseau Wassila a rappelé de son côté, que «chaque ramadan, et toute l'année à vrai dire, nous avons le droit à ce type d'émissions misogynes et violentes. Et comme chaque année nous les dénonçons»,lit-on sur la page Facebook de l’association qui déplore le fait que «ces émissions sont diffusées à des heures de grande écoute et sont très suivies pendant le ramadan et encore plus avec cette période difficile confinement». L’association ira plus loin en estimant que «le fait de présenter les femmes comme de vulgaires objets sans âme et sans sentiment à offrir, les prépare déjà à la violence physique. Et c’est pour cela que ces émissions sont dangereuses».

D’autres se sont solidarisés avec l’autre victime de cette caméra cachée, le jeune célibataire. Sans scrupule, cette chaîne télé a exploité sa pauvreté en l’humiliant et se moquant de lui et de sa situation de «célibataire pauvre». Ce fait a suscité l’indignation des internautes qui ont rappelés aux responsables de ce média que «la pauvreté n’est pas une tare !»

Des excuses, oui…Mais !

Dans plusieurs médias, notamment télévisés, le femme continue à être ancrée dans des schémas archaïques soumises à la domination du mâle absolu ! Le mea-culpa de la chaîne suffira-t-il à limiter la casse ? Non, estime-t-on du côté du collectif féministe Femmes Algériennes pour le Changement et l’Égalité (FACE), qui dénonce «le déni à l’atteinte de la dignité de la femme, dans cette lettre d’excuses» et par conséquent exige «une réelle remise en question de ces chaînes de télévision qui continuent à reléguer la femme au rôle d’objet. Le FACE appelle les autorités habilités «à prendre les dispositions nécessaires afin d’interdire la diffusion de tous les programmes misogynes et sexistes qui ne sont pas à l’image d’une société que nous voulons respectueuse, juste et égalitaire». «Ce genre de dérives se produit chaque année pendant le mois de ramadan, où les violences contre les femmes sont banalisées, permises et même encouragées à travers le petit écran», dénonce le collectif.

Il est bien connu qu’un mea-culpa marche que s’il est total. Or, c’est loin d’être le cas, du moins pour le réseau Wassila qui soulève plusieurs ambiguïtés dans la lettre d’excuses de la chaîne de télévision. À commencer par le fait que «Numidia TV se déresponsabilise en affirmant que le programme a été produit par une équipe indépendante. Cela ne peut aucunement excuser le fait que cette émission ait été diffusée», indique le Réseau. Et de poursuivre : «la chaîne s'excuse auprès de l'homme pris au piège et humilié lors du premier épisode, mais jamais envers les femmes Algériennes humiliées et considérées dans cette émission comme objet à offrir. Cela renvoie à comment cette chaîne considère les femmes Algériennes.»

Par ailleurs, il est rappelé que Numidia TV n'est pas à son premier dépassement. Durant ramadan dernier, une autre caméra cachée diffusée par cette chaîne a provoqué la mème vague d’indignation. Pour cause, un ancien animateur, dont la médiocrité était sa ùarque de fabrique, lui qui est issu de l’école d’Ennahar TV, faisait inviter ses fans mineurs dans son véhicule pour les confronter à leurs parents ! Exploitation des mineurs, humiliation, misogynie, sexisme, moralisation, cette émission a elle seule a ramassé toutes les tares humaines. Elle a fini par être suspendue, mais voila que la chaîne récidive aussi cette année.

Les deux caméras cachées ont été annulées mais le fond du problème n'est pas encore réglé. «Nous sommes face au risque d'une récidive, étant donné qu'en plus des contenus largement inappropriés, rien n'est mentionné au sujet de l'image dégradante des femmes renvoyée», s’inquiète le Réseau Wassila. Pour rappel, l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV),qu’on appelle aussi communément le gendarme de l’audiovisuel, avait adressé, hier , un avertissement à la chaîne Numidi TV pour «flagrantes infractions ayant entamé l’éthique professionnel et attenté à l’ordre public», indique le communiqué de l’ARAV.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.