IMG-LOGO
Accueil Actualités RCD : après la mise en demeure adressée au parti, son président assigné en justice
Publié le : 09 Janvier, 2022 - 18:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 422 Vue(s) Commentaire(s)

RCD : après la mise en demeure adressée au parti, son président assigné en justice

IMG

Trois jours après que le parti du RCD ait reçu une mise en demeure l'enjoignant de cesser toute activité politique sous peine de suspension définitive, son président vient d'être assigné en justice. Dans un post publié sur sa page Facebook, Mohcine Belabbes a indiqué avoir recu ce dimanche, une convocation à comparaître devant le juge d'instruction de la première chambre près le tribunal de Hussein Dey, demain à 9h.

“Je viens de recevoir une convocation pour une audition devant le juge de la première chambre du tribunal d'Hussein Dey pour demain 9 heures”, a écrit le président du RCD qui, rappelons- le n'en est pas à son premier face à face avec le pouvoir.

Le 24 juin 2020, le parti recevait déjà une mise en demeure du ministère de l’intérieur, où il lui était notifié les “violations flagrantes et récurrentes de la constitution, la législation et la réglementation en vigueur, notamment la loi organique relative aux partis politiques et la loi relative aux réunions et manifestations publiques”.

Le 24 septembre, Belkacem Zeghmati, alors ministre de la justice et garde des sceaux introduit une demande de levée d’immunité du président du parti qui, quelques semaines plus tard, est convoqué par la gendarmerie nationale dans le cadre d’une enquête entamée il y a plus de deux ans, suite à un accident de travail survenu sur le chantier de sa construction.

Tout cet acharnement n'est pas sans rappeler aussi la réunion statutaire du conseil national du parti programmée pour le 25 septembre 2020 à l’hôtel EL Riadh et qui a été interdite par la wilaya d'Alger.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire