IMG-LOGO
Accueil Actualités Samir Leftissi, le frère de Messaoud Leftissi, acquitté avec quatre autres manifestants par le...
Publié le : 29 Décembre, 2019 - 16:20 Temps de Lecture 2 minute(s) 952 Vue(s) Commentaire(s)

Samir Leftissi, le frère de Messaoud Leftissi, acquitté avec quatre autres manifestants par le tribunal de Skikda

IMG

Accusés d’«attroupement non armé» pour avoir organisé un rassemblement de soutien aux détenus d’opinion à Skikda dont est originaire, Messaoud Leftissi, cinq manifestants ont été acquittés, aujourd’hui, par le tribunal de la même ville. Parmi ces manifestants, figure Samir Leftissi, le frère du détenu d’opinion, Messaoud Leftissi, libéré avec douze autres détenus de la prison d’El Harrach, le 24 décembre dernier, après avoir purgé sa peine qui était de «six mois de prison ferme».

La plaidoirie des avocats était pertinente et s’est portée sur le volet politique. Ces derniers considèrent «l’accusation infligée aux manifestants d’ordre politique qui n’a aucun fondement juridique», ce que explique l’un d’eux, en l’occurrence Me Boubaker Hamaili, qui a fait le déplacement de Béjaïa pour les défendre. «Nous avons expliqué à Mme la juge, que la police n’a pas respecté la procédure avant de procéder à une quelconque interpellation. Elle devait d’abord prévenir les manifestants en lançant les deux alertes sonores, comme prévu dans l’article 97 du code pénal. La juge a tout à fait compris la chose, ce que nous saluons par la même occasion. Elle a délibéré sur place et décidé de l’acquittement des cinq manifestants concernés», confie Me Boubaker Hamaili pour l’Avant-Grade Algérie.

À lire aussi : Smail Chebili accueilli en héros chez lui à Tizi Ouzou

Sur un autre volet, Me Hamaili rappelle qu’un autre procès est prévu ce 5 janvier 2020 à Skikda. Il concerne, cette fois-ci, le manifestant Oualid Laidouni, accusé d’«atteinte à l’unité nationale» pour avoir brandi le drapeau Amazigh lors d’une manifestation du vendredi dans la même ville. Oualid est en liberté mais il sera soumis à la justice comme a été le cas de tous les manifestants poursuivis pour le même motif dans les quatre coins du pays.

Laissez un commentaire