IMG-LOGO
Accueil Actualités Samira Messouci : cette pandémie passera mais notre objectif ne sera jamais perdu de vue
Publié le : 13 Avril, 2020 - 19:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 2220 Vue(s) Commentaire(s)

Samira Messouci : cette pandémie passera mais notre objectif ne sera jamais perdu de vue

IMG

Depuis le 22 février 2019, l’Algérie vit une véritable révolution contre un système politique qui sévit depuis l’indépendance et qui a ruiné le pays sur tous les plans. Le peuple algérien a démontré, pendant un peu plus d'une année, ses capacités à mener son combat de la plus belle des manières. Le pacifisme des manifestations a pu se maintenir malgré les innombrables provocations du pouvoir algérien. Il ne pouvait arrêter la dynamique populaire qui refusait de tomber dans le piège de la violence voulue.

Les tenants du pouvoir ne cherchaient que des excuses pour justifier, aux yeux du monde, l’emploi de sa féroce répression. Les acquis de notre révolution sont nombreux, n'en déplaise à ceux qui ne veulent voir que «le verre à moitié vide». Il est vrai cependant que ce qui a été détruit depuis l'indépendance, ne pourra pas être bâti en un laps de temps. Nos aînés nous ont appris, entre autres, que les générations qui mènent un combat ne sont pas forcément ceux qui en bénéficieraient.

Aujourd’hui, avec la situation sanitaire que connaît le monde suite au Covid-19, nous sommes dans l’obligation morale d’accepter de nous confiner et d’appeler nos concitoyens à faire de même. Nous ne pouvons continuer le combat que si «nous sommes vivants», disait l'un des piliers du combat pacifique dans notre pays.

Les limites de notre système de santé ne sont plus à présenter malgré les bonnes volontés et les sacrifices de nos soignants. Ne pouvant rien attendre d'un système aussi illégitime qu'illégal que le nôtre, l’auto-organisation de la population s’impose comme solution ultime. L’exemple est donné dans nos villages et quartiers où est fait un travail énorme d’organisation, de sensibilisation, de solidarité ... Le sens des responsabilités de nos citoyens dépasse de loin celui des représentants du système.

Malgré une situation aussi catastrophique, nos dirigeants continuent à mentir au peuple. Ils se vengent des militants en les harcelant, les intimidant, les emprisonnant… espérant ainsi les faire taire. Notre ami militant Zakaria Boussaha en est le dernier exemple en attendant que d'autres militants subissent le même sort.

Cette pandémie passera mais notre objectif ne sera jamais perdu de vue. Avant cette guerre contre ce virus ravageur, nous bataillons contre un système qui était comme une épidémie qui durait depuis des années. Nous avons volontairement fait une pause ! Mais…ce système profite et exploite cette crise sanitaire mondiale pour juger des innocents et prononcer contre eux des condamnations dignes de celles écopées par des dealers et des criminels.

Quant à nous, citoyens Algériens, nous continuerons le combat pour lequel nous nous sommes soulevés le 22 février 2019 mais en utilisant cette période de confinement, en attendant la victoire contre le covid -19, pour réfléchir à de véritables propositions de sortie de crise.

Nous devons en finir, définitivement, avec ce système pour entamer l'instauration d'un authentique État de droit, d’une Algérie libre et démocratique, une Algérie des libertés, de l’égalité. Une Algérie Algérienne !

Laissez un commentaire