IMG-LOGO
Accueil Actualités Suite à sa suspension provisoire  : le PST dénonce un ''grave précédant contre le multipartisme...
Publié le : 24 Janvier, 2022 - 15:35 Temps de Lecture 2 minute(s) 250 Vue(s) Commentaire(s)

Suite à sa suspension provisoire  : le PST dénonce un ''grave précédant contre le multipartisme''

IMG

Suite à sa suspension provisoire, le 20 janvier, par le Conseil d'État, et la fermeture de ses locaux, le parti socialiste des travailleurs (PST) a réagit à cette lourde sanction la qualifiant de “grave précédent contre le multipartisme” et “une atteinte supplémentaire intolérable aux libertés démocratiques”, en Algérie.

“Prétextant le retard pris dans l’organisation de notre congrès, cette action judiciaire abusive est intervenue avant l’expiration du délai de 15 jours fixé par la mise en demeure qui nous a été adressée d’une part et, d’autre part, au lendemain de la tenue, justement, de notre congrès et la transmission des documents y afférents au Ministre de l’Intérieur par le biais d’un huissier de justice”, explique le PST dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

“Il s’agit pour nous d’une décision qui conforte l’accentuation de la répression”, estime- t-il.

Rappelant les 300 détenues politiques et d’opinion qui croupissent dans les prisons et des centaines d’autres poursuivis par la justice, le parti considère que cette décision est une manière de “lui faire payer ses positions politiques et ses engagements résolus dans le Hirak, contre la répression et aux côtés des luttes sociales des travailleurs et des masses populaires”.

Pour le PST, cette escalade répressive “constitue aussi une grave dérive qui fragilise les capacités de résistance de notre pays face aux menaces extérieures, et contredit le ronronnement du discours officiel sur l’impérative consolidation d’un front intérieur antisioniste et anti-impérialiste”.

Enfin, remerciant “les solidarités nationales et internationales qui continuent d’affluer depuis l’annonce de la décision de suspension du PST et les considère comme levier indispensable contre la répression et l’autoritarisme”, le parti affirme poursuivre son combat à commencer par l'entreprise des procédures nécessaire pour la levée de cette “injuste suspension” .

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire