IMG-LOGO
Accueil Actualités Tlemcen : la ville est sous embargo, plus d’une cinquantaine de personnes interpellées
Publié le : 12 Décembre, 2019 - 16:55 Temps de Lecture 2 minute(s) 2668 Vue(s) Commentaire(s)

Tlemcen : la ville est sous embargo, plus d’une cinquantaine de personnes interpellées

IMG

C’est le cas dans plusieurs wilayas du pays. Les grandes villes ont été assiégées, depuis ce matin, par la police et les forces de l’ordre. Elles sont sous embargo, une stratégie répressive élaborée par le pouvoir afin d’empêcher tout opposant ou opposante à l’élection présidentielle d’être visible ou de manifester publiquement son rejet à la mascarade électorale imposée par le pouvoir et Gaïd Salah.

À Tlemcen, plus personne ne bouge, témoigne des militants sur place. Impossible de filmer ou de crier son rejet à l’élection. Les manifestants qui ont tenté d’investir le centre-ville ont subi une répression féroce. Les interpellations se sont suivies. Aucune pitié de la part des forces de l’ordre ou de la police à l’égard des manifestants. «La police et les forces de l’ordre ont interpellé et tabassé des veilles et des vieux, des femmes et des hommes, des jeunes et des moins jeunes. Elles n’ont fait aucune distinction. Elles se sont comportées comme des sauvages devant les manifestants», confie, sous l’anonymat, une militante de Tlemcen.

«Jusqu’à 14h, 52 personnes ont été arrêtées», assure cette défenseure des droits humains. Et d’ajouter : «les policiers ont interpellés des personnes qui n'ont rien à voir avec les manifestations anti-élection. Elles se sont juste attablées dans les différents cafétérias afin de prendre un café.»

Parmi les manifestants arrêtés, et qui ont pu être identifiés par les défenseurs des droits humains de la région, figure le nom de Housseyn Hocine, jeune militant du Mouvement démocratique et social (MDS) à Tlemcen. Ces derniers se trouvent toujours dans les différents commissariats de la ville.

Autres informations.Plusieurs incidents ont été enregistrés dans plusieurs wilayas; des blessés aussi. Le peuple algérien refuse catégoriquement cette mascarade électorale. Le pouvoir, à sa tête Gaïd Salah, joue avec le feu en déployant des contingents de forces de l’ordre afin de réprimer le peuple, déterminé à aller au bout de ses revendications. La journée n’est pas encore achevée et risque d’être longue et très tendue.

Pour rappel, des centaines de manifestants ont été interpellés, aujourd’hui, dans les différentes wilaya du pays.

Les militants de la wilaya de Tlemcen appellent tous les habitants et manifestants de la région à participer massivement au rassemblement prévu ce soir, à 20h, devant le commissariat central afin d’exiger la libération de tous les détenu.e.s.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire