IMG-LOGO
Accueil Chroniques Chronique de Slimen Aggoun : le sourd ne parle pas, il est muet parce qu’il n’entend pas
Publié le : 27 Octobre, 2019 - 05:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 169 Vue(s) Commentaire(s)

Chronique de Slimen Aggoun : le sourd ne parle pas, il est muet parce qu’il n’entend pas

IMG

Que puis-je dire après cela ? On a fait les contours et aussi les détours. On a voulu cerner pour comprendre. Malheureusement, c’est le seul obstacle, au Peuple. Vous !, vous avez trahis, dilapidé, divisé, islamisé, jusqu’à vendre le pays à l’Occident. Vous vous déclamez musulmans, croyants, pratiquants, et même Hadjs. Honte sur vous, vous êtes bannis par l’Histoire. Regardez-vous dans un miroir !

Une hyène, réputée sanguinaire, fait des pauses, quand sa panse est pleine. Vous ne connaissez ni rassasiement, ni satisfaction, encore moins, Alhamdou li Allah ! Je parie que si on rassemblait toutes les maisons, les châteaux, les chalets, les hôtels, les commerces, et même ces ranchs que vous avez acheté avec l’argent du peuple, en occident, hormis Dubaï et Doha, nous aurons une trop belle nouvelle ville. Mais à nous, et nous pourrons l’appeler : Silmia City !

Nous demanderons à la Suisse, la France, les USA, le Canada, Luxembourg, Espagne....même à la Lune, de nous ouvrir les coffres et les comptes. Une fois récupéré, cet argent relèvera l’Algérie, pourra même insuffler un vent nouveau à l’Afrique, ce continent le plus pauvre et le plus mortellement corrompu. Prenons l’exemple de l’Afrique du Sud. Mandela a destitué le règne des Blancs. Les deux races avaient compris que l’heure était venue : d’un pacifisme à la hauteur de MADEBA. Pourquoi pas nous, à la dimension de BOUREGAÂ.

Le Respect s’acquiert, Redjla (l’Honneur), ne se vent pas au marché. Nous sommes déshonorés aux yeux du monde entier, en direct de Moscou, par cette grimace en coin de Poutine, Roi du KGB, qui n’aime pas "les chienneries". Nous ne méritons pas ce sort, au pays de Massinissa, royaume de Dyhia et de Jugurtha. Au pays de la révolution qui a inspiré le Vietnam, jusqu’à sa victoire contre l’orge américain !

Vous, amis de Satan, des Djinns, au pluriel, des sorcières. Vous, ennemis des Hommes justes, de la raison, de dieu. Qu’attendez-vous ? L’heure de nous rafaler avec vos Bazookas ? Nous sommes prêts ! Le dernier d’entre-nous, même aveugle, finira par vous chasser. J’ai appris et vécu que, quand on se perd dans le désert, il faut lever les yeux vers le ciel, pour repérer cette fameuse "casserole", dessinée par des étoiles, pour retrouver le Nord. Vous l’avez perdu !

Vous serez enterrés dans les fosses communes de l’Histoire. Désormais, vous n’êtes plus, mes frères ! Nous ne sommes pas la Syrie. Le 1er Novembre, nous sourirons !

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire