IMG-LOGO
Accueil Chroniques Gaïd Salah, le pire du Bouteflikisme, le dernier cadeau empoisonné d’un 3/4 de président
Publié le : 05 Novembre, 2019 - 09:30 Temps de Lecture 1 minute(s) 583 Vue(s) Commentaire(s)

Gaïd Salah, le pire du Bouteflikisme, le dernier cadeau empoisonné d’un 3/4 de président

IMG

Non satisfait de vouloir écraser le peuple, Gaïd Salah s’attaque aux magistrats qui pourtant lui étaient acquis et qui jusque-là satisfaisaient ses moindres caprices liberticides. Dans sa folie des grandeurs, le dictateur ne se satisfait plus de l’esprit de soumission. Il désire transférer ses perversions personnelles sur la gestion d’un pays aux fins d’assouvir sa constante folie de domination.

Gaïd-Salah n’acceptera jamais de se mettre au garde à vous face à un président aussi mal élu soit-il. Un Dictateur commande, il ne fait pas semblant. Il va donc pousser la folie jusqu’à faire échouer lui même l’échéance présidentielle qu’il s’évertue à faire semblant de trouver toutes les vertues et pourquoi pas par la suite se faire désigner empereur.

Il tire sur tout ce qui bouge y compris sur les généraux qui l’entourent. Il finira par viser son miroir et s’exécuter lui-même.

L’Algérie a hérité du pire du Bouteflikisme, l’arrogance mêlée à la folie des grandeurs, la pathologie du pire, un narcissique qui a transféré sa perversion à tout un peuple. Les Dictateurs finissent toujours mal et le mal est pour bientôt.

Catégorie(s) :

Laissez un commentaire