IMG-LOGO
Accueil À la Lutte 22 mars : Journée nationale contre l’oubli des victimes du terrorisme
Publié le : 22 Mars, 2021 - 17:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 1032 Vue(s) Commentaire(s)

22 mars : Journée nationale contre l’oubli des victimes du terrorisme

IMG

Initiée par l’association Ajouad Algérie Mémoires, créée depuis 10 ans et présidée par le fils de Saïd Mekbel, Nazim, qui réalise un énorme travail en terme de mémoire de la décennie noire et des victimes du terrorisme, le 22 mars, baptisée ‘’Journée nationale contre l’oubli des victimes du terrorisme’’, devient de plus en plus reconnu, notamment par les siens. Un appel a même été lancé par l’association afin de commémorer la journée et la mémoire des victimes. ‘’Contre l’oublie’’ est le thème, affirme le communiqué de Ajouad qui appelle à allumer une bougie ce soir en hommage et à la mémoire des victimes. «Ajouad appelle à commémorer ce lundi, la journée des victimes du terrorisme pour que ‘’nul n'oublie ce qui s'est passé, que nul ne puisse falsifier l'histoire’’».

Et à Nazim Mekbel de remercier toutes celles et tous ceux qui contribuent à ce travail de mémoire : «Relais, volontaires, partisans et bénévoles ont participé, d'autres continuent à contribuer à ce travail de mémoire en récoltant témoignages, récits, posts. Sans eux, sans leur aide, rien n'aurait été possible. Nous n'aurions pas ce que nous avons pu récolter comme informations et données. C'est grâce à eux tous, que nous pouvons publier chaque jour que Dieu fait, des noms, des dates et des chiffres d'un passé pas si lointain que certains veulent faire oublier et que d'autres veulent falsifier.»

Dans le même sillage, la communauté estudiantine de Béjaïa a rendu hier un hommage aux victimes du terrorisme, comme ils le font chaque année.

Par ailleurs, l’organisation nationale des victimes du terrorisme a observé un sit-in, aujourd’hui à Alger, pour dénoncer la «hogra» subie par leurs familles depuis plusieurs années, notamment en ce qui concerne «l’indemnisation versée aux ayants droits de la victime de la tragédie nationale en vertu d’un décret présidentiel de février 2006».

Laissez un commentaire