IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Affaire Mohcine Belabbas : Saïd Sadi dénonce la partialité de l’APN
Publié le : 21 Octobre, 2020 - 21:10 Temps de Lecture 2 minute(s) 854 Vue(s) Commentaire(s)

Affaire Mohcine Belabbas : Saïd Sadi dénonce la partialité de l’APN

IMG

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, l’ancien président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Saïd Said, a condamné, ce jeudi 21 octobre 2020, ce qu’il a qualifié de «sélectivité de ces levées d'immunités parlementaires», à la suite de la décision prise hier, mercredi, par le bureau de l’APN de lever l’immunité de Mohcine Belabbas, actuel président du RCD. «Mohcine Belabbas vient de voir son immunité parlementaire levée. On peut se demander combien de députés de l’actuelle assemblée mériteraient la même décision. Naïma Salhi qui a proféré des ignominies racistes et des trabendistes de tout acabit siègent toujours à L’APN ?», écrit-il. Et de poursuivre : «je ne connais pas l’intimité du dossier mais la sélectivité de ces levées d'immunités parlementaires interroge et doit être condamnée sans réserve»*.

Toutefois, Saïd Sadi ne manquera pas l’occasion de tacler le RCD, en rappelant subtilement sa position ou plutôt le fait qu’il n’ait pas prit position lorsqu’il avait été ciblé par les attaques du mouvement islamiste Rachad. «Ce n’est un secret pour personne que les orientations et autres alliances contractées par le RCD actuel heurtent ma conscience et mes convictions. Cependant, tant que les positions s’affichent dans un cadre pacifique, elles doivent être défendues par principe», s’indigne-t-il. Aussi, rappellera-t-il que «des internautes ont exprimé leur indignation devant le mutisme qui a suivi les incitations au meurtre dont ma famille et moi-même venons d’être l’objet de la part de RACHAD et de ses affidés. J’ai naturellement relevé ces silences coupables».

Pour conclure, Saïd Sadi estime que pour «un démocrate conséquent, la solidarité face à l’arbitraire ne doit pas être otage de marchandage ; même si ceux qui considèrent qu’elle leur est due quand ils sont en difficulté s’exonèrent de la réciprocité qu’elle implique lorsque ce sont d’autres qui sont victimes de l’abus».

Laissez un commentaire