IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Appel à un congrès pour la citoyenneté
Publié le : 17 Décembre, 2020 - 18:20 Temps de Lecture 2 minute(s) 581 Vue(s) Commentaire(s)

Appel à un congrès pour la citoyenneté

IMG

*La Coordination nationale pour un congrès pour la citoyenneté appelle à «une alternative démocratique fondée sur un processus de légitimation moderne, incontestable et incontesté».**

En effet, dans un communiqué diffusé le 5 décembre 2020, la coordination nationale pour un congrès pour la citoyenneté estime que seule «une période de transition indépendante vouée à un processus constituant est une réponse à la mesure du défi annoncé» et également à «une réelle démocratie».

Déplorant le fait que le pouvoir continue de faire la sourde oreille en répondant au mouvement populaire du 22 février, par «la répression, la récupération du discours du Hirak et l’instrumentalisation de la justice sur fond de négation des droits et libertés», la Coordination nationale pour un congrès pour la citoyenneté plaide pour une «auto-organisation comme la première étape d’une stratégie d’ensemble visant en définitive à faire émerger une organisation pérenne de la société civile», à travers la mise en place d’une «Coordination Nationale chargée de préparer un congrès pour la citoyenneté», sur la base de principes revendiqués par le peuple algérien depuis le 22 février, en premier lieu «la consécration des libertés individuelles et collectives, l’égalité en droits entre les hommes et les femmes et l’égalité de traitement entre les deux langues officielles».

Aussi, il s’agit pour la coordination d’établir un «État civil», mais également «séparer le politique et le religieux», un «État de droit à travers la consécration de l’ensemble des droits de la personne humaine et de la citoyenneté effective et la séparation et l’équilibre des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire ; ainsi que l’indépendance de la justice», et enfin un «État social», autrement dit «la consécration effective de la justice sociale et de la solidarité citoyenne du développement durable».

En conclusion, la coordination nationale pour un congrès pour la citoyenneté tient à se démarquer «totalement de l’agenda du pouvoir de fait visant à substituer à l’opposition politique un néo mouvement associatif créé artificiellement avec de nouvelles et anciennes clientèles politiques».

Laissez un commentaire