IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Après le séisme, la colère des sinistrés de Béjaïa
Publié le : 25 Mars, 2021 - 15:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 364 Vue(s) Commentaire(s)

Après le séisme, la colère des sinistrés de Béjaïa

IMG

Une semaine après le séisme qui a frappé la ville de Béjaïa, provoquant dans son sillage d’énormes dégâts, la colère des habitants de la haute ville a atteint son paroxysme ce jeudi. Ces derniers ont, en effet, observé un mouvement de protestation pour dénoncer l’inaction des pouvoirs publics. Leur colère est d’autant plus justifiée, car un représentant du gouvernement Djerrad s’était déplacé sur les lieux du sinistre où des pans entiers d’immeubles jonchent, aujourd’hui encore, les rues de la ville. Aussi, les manifestants dont certains sont obligés de passer la nuit dehors à cause des répliques, ont bloqué plusieurs accès au centre-ville, à l’aide de pneus brûlés et autres objets hétéroclites, pendant plusieurs heures, dans l’espoir de faire entendre leur voix.

Ces derniers, qui sont en ce moment-même en rassemblement devant le siège de la wilaya, exigent une prise en charge et un relogement immédiats. «Nous savons que plusieurs appartements inoccupés existent à Béjaïa. Pourquoi les autorités locales ne refusent-elles de nous reloger sachant qu’elles ont les moyens de le faire», s’indigne un jeune qui s’exprimait dans le live facebook de l’ancien député démissionnaire de l’APN, Khaled Tazaghart, lors du rassemblement observé aujourd’hui devant le siège de la wilaya de Béjaïa. Un jeune a même tenté de s’immoler pendant cette action. Le drame continue à Béjaïa notamment après les répliques fortes ressenties hier tard dans la nuit en ville. Les sinistrés ne décolèrent pas. «Nous camperons si il le faut ici devant le siège de la wilaya, jusqu’à ce que les autorités relogent le dernier des sinistrés», affirment-ils.

D’une magnitude de 5,9 sur l’échelle ouverte de Richter, le séisme de Béjaïa dont l’épicentre a été localisé en mer à 28 kilomètres au nord-est de Cap-Carbone, a fait une dizaine de blessés et d’importants dégâts. On parle d’au moins 300 bâtisses endommagées, dont la plupart a été située dans la haute ville.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.