IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Arrestation de Fethi Ghares : la classe politique réagit
Publié le : 01 Juillet, 2021 - 10:11 Temps de Lecture 1 minute(s) 749 Vue(s) Commentaire(s)

Arrestation de Fethi Ghares : la classe politique réagit

IMG

L'arrestation, hier en fin d’après midi, du coordinateur national du MDS (Mouvement Démocratique et Social), Fethi Ghares, a suscité de vives réactions, au sein de la classe politique notamment.

Premier à réagir, le Rassemblement pour la culture et la démocrtie (RCD) qui estime qu'à travers cette arrestation “spectacle d'un parti agréé”, le pouvoir en place “persiste et déclare que les acteurs politiques de l’opposition sont désormais considérés comme des criminels”. “Cette énième arrestation doit de nouveau nous interpeller”, alerte-t-il. Et de s'interroger si “nous allions nous habituer à cet état de fait et nous résigner?”

“Depuis des mois que le pays est en panne dans tous les secteurs de la vie, seuls les tribunaux fonctionnent à plein régime en exécutant la politique de l’épée de Damoclès du pouvoir de fait”, conclut-il.

De son coté, le PST (Parti socialiste des travailleurs), a exprimé sa solidarité avec les militants du MDS, à l'instar du PT (Parti des travailleurs) et l'ONG Riposte Internationale qui, elle, a écrit dans un post sur Facebook, que “le feuilleton de la répression et de la violence de l'état continue”.

Pour rappel, le coordinateur du MDS, Fethi Ghares a été arrêté hier en fin d'après-midi, devant chez lui, à Gué de Constantine (Alger), par des policiers en civil et conduit au commissariat du 5e arrondissement de Bab El Oued, avant d'être ramené, à nouveau, à son domicile avec un ordre de perquisition, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus.

Laissez un commentaire