IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Avocat sous mandat de dépôt : Boycott des activités judiciaires à Blida, Alger et Tizi Ouzou
Publié le : 18 Février, 2021 - 15:50 Temps de Lecture 1 minute(s) 755 Vue(s) Commentaire(s)

Avocat sous mandat de dépôt : Boycott des activités judiciaires à Blida, Alger et Tizi Ouzou

IMG

Les avocats s’inquiètent de la multiplication des mesures coercitives à leur encontre. À Blida et Alger, ils ont décidé de boycotter toutes les activités judiciaires à partir de ce jeudi 18 février.

Les barreaux des avocats de Blida et Alger ont décidé de boycotter, à partir de ce jeudi 18 février, toutes les activités judiciaires relevant de leurs juridictions compétentes, a-t-on annoncé hier dans un communiqué commun. Idem pour le barreau de Tizi Ouzou où les avocats ont décidé d’une grève générale du 22 au 24 février.

Cette action intervient en réponse à la mise en détention préventive d’un de leur collègue affilié au barreau de Blida, et accusé d’«outrage à magistrat», indiquent-ils.

De son côté, l’union nationale des ordres des avocats (UNOA) a annoncé, tard dans la soirée d’hier, son «soutien indéfectible» au barreau de Blida, et appelé au «boycott de toutes les activités judiciaires au niveau national pour le 23 février prochain, en attendant d’autres actions».

Il va sans dire que la multiplication des mesures coercitives à leur encontre, inquiètent de plus en plus les avocats qui s’interrogent sur «les vrais motifs de ces poursuites». Leur inquiétude est d’autant plus grande puisqu’un autre avocat du barreau de Béjaïa, en l’occurrence Sofiane Ouali, «a été convoqué à comparaître devant le tribunal correctionnel d’Akbou, le 25 février, pour une affaire qui remonte à 2018», alerte Me Kader Houali.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.