IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Béjaïa : des peines allant de six mois à un an de prison ferme contre 16 manifestants
Publié le : 27 Octobre, 2021 - 10:48 Temps de Lecture 1 minute(s) 378 Vue(s) Commentaire(s)

Béjaïa : des peines allant de six mois à un an de prison ferme contre 16 manifestants

IMG

Le tribunal correctionnel d'Akbou a prononcé hier (mardi), des peines allant de six mois de prison avec sursis à un an de prison ferme”* à l'encontre de 16 militants arrêtés en mai dernier, à Béjaïa.

Accusés d'attroupement non armé”, les 16 prévenus ont été relaxés. Cependant, ils ont été inculpés pour les accusations d'“outrage à corps constitué”, “utilisation de la violence sur les agents de l'ordre public”, “atteinte à l'unité nationale”.

Aussi, Menad Maouche, Zahir Ait Mansour et Younes Kaced ont été condamnés à “un an de prison ferme assortie d'une amende de 100 000 Da” ; Fatah Karim, Bodjmema Boussalem Marzouk Laoubi, Massinissa Abache, Fawzi Chokri et Djamel Djoudi ont, quant à eux, écopé de “six mois de prison ferme et six mois de prison avec sursis assortie d'une amende de 50 000 Da”. Ces derniers quitteront la prison le 22 novembre prochain.

Arrêtés le 24 mai, lors d'un rassemblement en hommage à Mohand Ouharoun à Béjaïa, les 16 manifestants ont été présentés devant le juge d'instruction qui a placé huit d'entre eux, des militants du MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie), sous mandat de dépôt, et les huit autres sous contrôle judiciaire.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.