IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Bilal Briek, militant laïc et blogueur, agressé lors de la marche des étudiants à Béjaïa
Publié le : 23 Mars, 2021 - 15:30 Temps de Lecture 2 minute(s) 1141 Vue(s) Commentaire(s)

Bilal Briek, militant laïc et blogueur, agressé lors de la marche des étudiants à Béjaïa

IMG

Les agressions contre les militantes et militants qui s’opposent au projet islamiste dont celui du mouvement islamiste de Rachad, ainsi que celles et ceux qui font entendre leur idéal démocratique et progressiste, comme le font les féministes, continuent à être la cible des conservateurs et des islamistes dans le mouvement populaire (Hirak).

Après l’agression dont ont été victimes les féministes et les journalistes à Alger, les partisans de la Double Rupture à Paris, venu le tour du jeune blogueur, Bilal Briek, originaire de Biskra, connu pour ses prises de position contre le projet islamiste et le mouvement de Rachad.

Ce dernier, qui a fait le déplacement dans la wilaya de Béjaïa et qui a participé à la marche hebdomadaire des étudiant.e.s, a été pris à partie par des personnes qui lui ont reproché «ses slogans anti-islamiste et contre Rachad», scandés par le militant laïc pendant la marche. «Ce jeune a été même agressé par ces dernières», comme témoigne sa vidéo diffusée en direct sur sa page facebook. «Des personnes agressives ont tenté de l’extraire de la foule et lui interdire la marche», témoignent des manifestants sur place. «D’autres manifestants sont intervenus pour le protéger et lui porter de l’aide dont des étudiants qui lui ont suggéré de les accompagner et continuer la marche avec eux», assurent d’autres.

Sur la vidéo, une manifestante est intervenue pour rappeler aux présents que Bilal Briek a le droit de marcher à Béjaïa. Terrifié, ce dernier, n’a pas arrêté de rappeler à ses agresseurs qu’il se trouvait à Béjaïa, «terre de Hocine Ait Ahmed et Lounes Matoub», comme pour leur signifier qu’il était «sur une terre où il était possible de s’exprimer librement !».

Sur sa page facebook, Bilal Briek, que nous n’avons pas réussi à joindre depuis l’incident, avoue qu’«il est triste et fatigué après celui qui lui est arrivé aujourd’hui à Béjaïa».

À souligner, que ce qu’a subi le jeune militant laïc a suscité une grande vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Beaucoup de message de soutien et de solidarité lui ont été adressés.

Laissez un commentaire