IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Covid-19 : l’État ne maîtrise pas la situation
Publié le : 01 Avril, 2020 - 17:00 Temps de Lecture 3 minute(s) 1523 Vue(s) Commentaire(s)

Covid-19 : l’État ne maîtrise pas la situation

IMG

Chaque jour qui passe les infirmations en provenance d’Alger montrent que la situation n’est pas sous contrôle contrairement aux affirmations du régime. Je viens d’avoir des éléments probants émanant de personnes qui sont au cœur du système de santé algérien qui confirment tout les éléments que je ne cesse de diffuser sur cette page depuis un mois.

Que les plus sceptiques reprennent le fil depuis début mars pour s’en rendre compte.

En somme la situation est la suivante :

1> Les statistiques communiqués par les ministère de la santé ne reflètent aujourd’hui qu’un trentième de la réalité en ce qui concerne les personnes infectées et qu’un cinquième des personnes décédés. En somme on me dit qu’il faudrait multiplier par trente le chiffre officiel de personnes infectées et par cinq le chiffres de personnes décédées. Le ministère ne prend pas en considération les personnes testées par imagerie (scanner) et encore moins celles diagnostiquées par examen clinique (c’est à dire ceux qui montrent tous les symptômes). Il n’y a que des estimations qui se recoupent et qui parlent d’au moins 25 000 personnes symptomatiques (présentant des symptômes) et évoquent au moins 180 morts depuis février.

2> Les moyens d’hospitalisation sont bien en deçà des exigences. Beaucoup de malades (surtout les plus âgés) sont renvoyés chez eux même lorsque leur état nécessite une hospitalisation. Certains cas qui nécessitent une mise en respiration artificielle (ventilation) ne reçoivent que de l’oxygène, ce qui est largement insuffisant. Tous ceux qui meurent chez eux ne sont pas comptabilisés comme victimes du Covid19.

La raison qui amène le régime à voir le chiffre à la baisse est double : d’abord pour ne pas effrayer la population selon eux et ensuite parce que le régime pense clientéliser une partie des familles des victimes décédées en leur donnant quelques moyens matériels. Ainsi, selon mes sources plus le chiffres des décès sera bas, plus il permettra au régime de peaufiner sa communication et de soutenir financièrement moins de personnes. Tebboune qui aime se comparer pourra dire ainsi «Nous avons moins de morts que les grandes puissances, donc nous avons su faire face à la pandémie, donc nous sommes compétents». Toute la manipulation repose sur cette approche. Ne l’oubliez pas. Voilà pourquoi ils font croire que la « situation est sous contrôle ».

3> Dans plusieurs hôpitaux, comme celui de Blida, la plupart des services n’accueillent plus de malade atteints d’autres pathologies,sinon en urgence. Les diabétiques, les insuffisants cardiaques ne sont plus suivis. On leur donne des rdv à des dates ultérieures

4> Plusieurs responsables de l’État, y compris des officiers supérieurs de l’armée, infectés, sont eux prioritaires et conduits vers les hôpitaux militaires qui bénéficient de tous les moyens et une meilleure prise en charge et ainsi assurée aux membres de la nomenklatura. Les interventions vont bon train

5> Les personnels de tous les hôpitaux manquent de tous les moyens y compris de blouses et travaillent dans des situations lamentables même leurs repas ne sont pas assurés systématiquement. Des professionnels de la santé sont souvent obligés d’acheter des tenues de protection sur leurs propres deniers.

Évidemment le pouvoir algérien et ses suppôts et relais peuvent poursuivre leurs dénégations. Personnellement je suis en contact avec une vingtaine de sources différentes que je connaissais déjà, dans plusieurs régions du pays, sans compter tous ceux qui, depuis quelques jours, m’envoient une tonne d’informations et de témoignages. Je partage avec vous tous ces éléments, non pas pour démoraliser qui que de soit comme le disent certains, mais parce que la démocratie - dont se targue Tebboune - c’est ça : la transparence.

Le citoyen doit être informé de tout ce qui est susceptible d’impacter son quotidien et de tout de qui est de nature à toucher à sa vie.

Laissez un commentaire