IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Détention et transfert de Rachid Nekkaz : Une grave atteinte au droit international, estime Rip...
Publié le : 02 Février, 2021 - 15:50 Temps de Lecture 2 minute(s) 1088 Vue(s) Commentaire(s)

Détention et transfert de Rachid Nekkaz : Une grave atteinte au droit international, estime Riposte Internationale

IMG

*Réagissant aux dernières évolutions dans l’affaire de Rachid Nekkaz, l’ONG Riposte Internationale a affirmé que ‘‘sa détention provisoire prolongée et son éloignement injustifié constituent une atteinte grave au droit international en ce qui concerne, notamment le traitement des prisonniers’’».

En effet, dans un communiqué rendu public, hier, 1er février, l’ONG estime que «l’administration s’est substituée à la justice en le condamnant à l’éloignement, mesure administrative arbitraire qui le prive de facto non seulement du droit à la défense, mais aussi du droit à des soins appropriés». «L’acharnement contre Rachid Nekkaz n’est pas sans rappeler le triste sort réservé par l’administration pénitentiaire au journaliste Mohamed Tamalt et le médecin Kamel-Eddine Fekhar, tous deux morts en prison», soutient-elle. Et de rappeler : «aucune organisation internationale de défense des droits humains n'est autorisée à se rendre en Algérie pour s'enquérir de l'état délabré des prisons où sont détenus plus de 90 activistes du Hirak pour délit d’opinion, alors que l’Algérie a ratifié la charte des droits des détenus».

Dans le même sillage, l’organisation affirme que «l’escalade dans la répression du Hirak et l’arbitraire contre Rachid Nekkaz et les autres détenus d’opinion confirme bien la gestion répressive du Hirak qui, depuis bientôt deux ans, n’a cessé d’exiger pacifiquement un changement démocratique et un État de droit». «Le régime assumera seul devant l'Histoire et l'opinion nationale et internationale si un malheur arrive au détenu politique Rachid Nekkaz», rappelle l’ONG.

Rassemblement de soutien ce mercredi à Paris

Organisé par son comité de soutien en France, un rassemblement de soutien à Rachid Nekkaz se tiendra, demain mercredi 3 février, devant le siège d’Amnesty International à Paris, a-t-on annoncé sur les réseaux sociaux.

En détention depuis décembre 2019 à la prison de Koléa (Wilaya de Tipaza), Rachid Nekkaz a été transféré le 26 janvier dernier, à la prison de Labiod Sidi Cheikh dans la wilaya d’El Bayadh, soit à plus de 700 kilomètres de la capitale. Le 21 janvier, sa demande de mise en liberté provisoire est rejetée par la chambre d’accusation près la cour d’Alger, alors que son état de santé est considéré préoccupant du fait qu’il «souffre d’un début de cancer de la prostate», a-t-il été annoncé par son collectif de défense.

Laissez un commentaire