IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Deux ans de prison ferme requis contre le militant politique, Abdelkrim Zeghileche
Publié le : 31 Décembre, 2019 - 17:00 Temps de Lecture 2 minute(s) 1794 Vue(s) Commentaire(s)

Deux ans de prison ferme requis contre le militant politique, Abdelkrim Zeghileche

IMG

«Deux ans de prison ferme requis contre Abdelkrim Zeghileche», déclare son avocate, Me Zoubida Assoul, à sa sortie du tribunal de Constantine.

Accusé d’«outrage à un fonctionnaire en pleine exercice de ses fonctions» et d’avoir «pris des photos sans l’autorisation des concernés», Abdelkrim Zeghileche, militant politique et directeur de la Radio Web Sarbacane interdite par l’État, a été placé sous mandat de dépôt, le 26 décembre dernier, lors de sa présentation auprès de la gendarmerie nationale de Mansourah, à Constantine. «Il s’agit due plainte déposée contre lui par le Wali de Constantine», précise le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

À lire aussi : Abdelkrim Zeghileche, fondateur de la web-radio Sarbacane, exige la restitution de son matériel confisqué par les pouvoirs publics à Constantine

Poursuivi à plusieurs reprises, Abdelkrim Zeghileche, qui a déjà été emprisonné pour ses positions politiques, n’arrête pas de subir le harcèlement du pouvoir et de son appareil judiciaire.
Pour ne citer que les affaires récentes, Zeghileche est toujours poursuivi pour «atteinte à l’image d’un président, qui n’est plus en fonction, Bouteflika» ! Des affaires montées de toutes pièces afin d’affaiblir ce militant engagé, notamment dans ce contexte révolutionnaire de mobilisation pour le changement radical du système, auquel il adhère complètement.

À lire aussi : Le militant politique, Abdelkrim Zeghileche, convoqué par la justice pour atteinte à l’image de Bouteflika

«Nous avons démontré que les accusations ne sont pas tangibles. Abdelkrim Zeghileche subi un harcèlement judiciaire. De plus, même si cela s’avère vrai, le dossier n’oblige en aucun cas la justice de le mettre sous mandat de dépôt», assure Me Zoubida Assoul. Et d’ajouter : «ce qui est regrettable c’est de voir des militants politiques croupir en prison au moment où nous militons pour l’État de droit et des libertés !»

Le verdict du procès de Zeghileche Abdelkrim sera connu le 7 janvier 2020 au tribunal de Constantine.

Interview accordée, le 18 octobre dernier, par Abdelkrim Zeghileche pour l'Avant-Garde Algérie

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.