IMG-LOGO
Accueil À la Lutte En soutien à Merzoug Touati, Yanis Adjlia et Amar Beri, le PAD Béjaïa appelle à un rassemblemen...
Publié le : 15 Juin, 2020 - 16:10 Temps de Lecture 2 minute(s) 1317 Vue(s) Commentaire(s)

En soutien à Merzoug Touati, Yanis Adjlia et Amar Beri, le PAD Béjaïa appelle à un rassemblement le 17 juin prochain

IMG

Le mouvement du Pacte de l’alternative démocratique de Bgayet (Béjaïa) a appelé, ce dimanche 14 Juin, dans un communiqué rendu public aujourd’hui, à «un rassemblement populaire, à la place de la liberté d’expression Said Marbel, le 17 juin prochain» et ce, «en signe de solidarité et de soutien aux détenus d’ opinion». Le rassemblement sera suivi, poursuit le communiqué, par «une marche vers le palais de justice» où aura lieu, rappelons-le, le procès de trois activistes arrêtés le 12 juin dernier, pendant la marche du vendredi, à savoir notre journaliste Merzoug Touati, Yanis Adjlia et Amar Beri.

Le PAD de Bgayet qui a, d’abord, rendu hommage «aux martyrs, aux handicapés à vie, aux blessés et aux détenus du printemps noir de 2001», dénonce en effet, la campagne de répression contre les activistes et les militants à travers le pays. «Pendant que le peuple Algérien observait dans sa quasi-majorité le strict respect du confinement sanitaire, le pouvoir illégitime mène une campagne de répression et d’intimidation sans précédent contre des activistes de la révolution de février 2019», écrit-on. Et de poursuivre : «les convocations aux commissariats, les arrestations, les mandats de dépôt et les condamnations de nombreux activistes à travers tout le pays et particulièrement à Bgayet, nous renseignent sur la politique du tout répressif que mène le système, dont le peuple demande le départ, depuis maintenant seize mois.»

Insistant sur la nécessité de respecter les mesures sanitaires, le PAD appelle les citoyennes et les citoyens à se rassembler à la place Saïd Mekbel en signe de «solidarité active et notre soutien indéfectible aux détenus de la révolution», mais aussi «pour exiger leurs libération immédiate et inconditionnelle, l’arrêt de toute forme de répression et contre la justice aux ordres, le départ du système, et enfin un processus constituant souverain».

Laissez un commentaire