IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Fermeture de neuf églises protestantes en Kabylie : l’ONU demande des explications à l’Algérie
Publié le : 02 Février, 2021 - 18:45 Temps de Lecture 2 minute(s) 832 Vue(s) Commentaire(s)

Fermeture de neuf églises protestantes en Kabylie : l’ONU demande des explications à l’Algérie

IMG

Le gouvernement algérien a été appelé à donner des explications concernant la fermeture de neuf églises protestantes en Kabylie.

Dans une lettre adressée au gouvernement algérien, le 2 décembre 2020, des experts onusiens chargés des droits humains, ont demandé des explications quant à la fermeture de neuf églises protestantes à Tizi Ouzou et Béjaïa, fin 2020, rapporte Radio-M. «Il est de notre responsabilité, en vertu des mandats qui nous ont été confiés par le Conseil des droits de l’homme, de solliciter votre coopération pour tirer au clair les cas qui ont été portés à notre attention», ont-ils écrit.

En effet, les experts qui se disent «préoccupés par la situation des lieux de culte et des églises affiliés à l’Église Protestante d’Algérie». «Cette campagne de fermeture administrative des églises aurait des conséquences sérieuses au droit de la minorité chrétienne protestante de librement manifester et pratiquer sa religion ou sa conviction, y compris par le culte, l’accomplissement des rites et l’enseignement, ainsi qu’au droit de ses membres à la liberté d’expression, garantis tous les deux par le droit international et les articles 18 et 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP)».

Les rapporteurs onusiens ont également exprimé leur inquiétude quant aux «actes de répression et d’intimidation qui auraient été perpétrées par des autorités étatiques à l’encontre des adeptes et des représentants des églises protestantes», soulignant «les effets négatifs que ces actes peuvent avoir pour l’exercice des droits de réunion pacifique et de la liberté d’association par la minorité chrétienne protestante du pays, garantis par les articles 21 et 22 du PIDCP».

Pour rappel, neuf églises affiliées à l’EPA (Église protestante d’Algérie), situées pour la plupart en Kabylie, ont été fermées, en septembre et octobre derniers. Des militants, confortés par un collectif d’avocats ont tenté en vain, de pousser les autorités locales, et plus précisément les Wali de Tizi Ouzou et de Béjaïa, à revoir leur copie concernant cette décision qui, faut-il souligner, a été prise dans le cadre de la loi 2006, qui «interdit l’exercice d’un culte non musulman en dehors des édifices prévues à cet effet » et «subordonne l'affectation des édifices pour l'exercice d’un culte à l'obtention d'une autorisation préalable».

Laissez un commentaire