IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Grande marche à Sidi Aïch contre le référendum pour la nouvelle constitution
Publié le : 18 Octobre, 2020 - 21:00 Temps de Lecture 1 minute(s) 180 Vue(s) Commentaire(s)

Grande marche à Sidi Aïch contre le référendum pour la nouvelle constitution

IMG

Plusieurs centaines de personne ont manifesté hier (samedi), à Sidi Aich, dans la wilaya de Béjaïa, en hommage aux nombreux algériens massacrés et jetés dans la Seine, lors des manifestations pacifiques du 17 octobre 1961, à Paris. C’était aussi l’occasion pour les manifestants pour dire «Non» au «référendum de la honte» sur la nouvelle constitution, prévu le 1er novembre prochain.

Réunis derrière une large banderole sur laquelle était inscrit « Ulac Yal Ulac (pas de vote!)», les manifestants pacifiques ont entamé leur marche à partir de la place Matoub Lounes, en passant le centre-ville jusqu’à la place Mohamed Boudiaf, scandant des slogans anti-pouvoir, entre autres, «Djazaïr Hourra Democratiya (Algérie Libre-Democratique)», «Transition Démocratique», «Y en a marre des généraux», «Anadou Anadou Alama Yaghli Oudhabou (Nous marcherons et marcherons jusqu'à la chute du système», mais aussi «Na3ya g Chekamen (Y’en a marre des indicateurs)»*.

Parmi les participants, l’on citera entre autres, Atmane mazouz, secrétaire national et député du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), ), Mourad Biatour cadre du RCD, chargé des relations avec la presse et Fethi Gheras, Coordinateur national du Mouvement Démocratique et Social (MDS, qui ont, chacun son tour, pris la parole, et ont appelé à la libération des détenus d’opinion, au respect des libertés individuelles et collectives des algériens et au droit à la liberté d’expression. Ils ont également appelé à dire « Non» au «référendum de la honte» sur la constitution prévu le 1er novembre prochain.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.