IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Harcèlement policier contre le Hirak : trois activistes arrêtés à Béjaïa, Annaba et Khenchela
Publié le : 30 Septembre, 2020 - 17:30 Temps de Lecture 1 minute(s) 796 Vue(s) Commentaire(s)

Harcèlement policier contre le Hirak : trois activistes arrêtés à Béjaïa, Annaba et Khenchela

IMG

À quelques semaines du referendum sur la nouvelle constitution prévu par le pouvoir en place au 1er novembre prochain, le harcèlement policier et judiciaire s’est gravement intensifié contre les acteurs du soulèvement populaire du 22 février 2019, à travers plusieurs wilayas du pays. Trois nouveaux activistes au moins ont été arrêtés, ce mercredi 30 septembre 2020, par des policiers en civil, à Béjaïa, Annaba et Khenchela.

Il s’agit respectivement de Fayçel Hamat, Kamel Laabaoui et Abdelhak Gharbi, a alerté le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Selon la même source, Fayçel Hamat a été arrêté dans son lieu travail et conduit au commissariat où il a été interrogé pendant plusieurs heures, avant d’être relâché. Kamel Laarbaoui a également été relâché après avoir été soumis à un interrogatoire portant sur des publications Facebook.

Au moment où nous mettons en ligne, aucune information n’a encore filtrée concernant le jeune Abdelhak Gharbi.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.