IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Il dénonce l’usurpation du nom de son parti par le conseiller de Tebboune : Ali Benouari dénon...
Publié le : 08 Mars, 2021 - 12:45 Temps de Lecture 2 minute(s) 330 Vue(s) Commentaire(s)

Il dénonce l’usurpation du nom de son parti par le conseiller de Tebboune : Ali Benouari dénonce un ‘’hold-up politique’’

IMG

Dimanche dernier, Nazih Berramdane, conseiller du président de la République Abdelmadjid Teboune annonçait la création d’une nouvelle formation politique «Nida El Watan», appelée à soutenir la feuille de route du chef d’État. Ce dimanche, l’ancien ministre du budget et président du parti politique non agréé «Nida El Watan», dénonce un «hold-up politique».

Dans un communiqué publié ce dimanche 8 mars, Ali Benouari accuse, en effet, le conseiller du chef de l’État d’avoir «usurpé le nom de son parti qui demande son agrément depuis Mars 2015». «Le stratagème utilisé pour une telle usurpation est indigne d’un État qui se respecte. Il n’est pas sans rappeler celui de l’ancienne équipe de Bouteflika, qui avait exigé de nous que l’on prenne rendez-vous par téléphone avant d’effectuer le dépôt du dossier. Nous avons bien essayé de passer par cette procédure inédite, non prévue par la loi, mais sans résultat autre qu’un silence méprisant. Et cette situation dure depuis exactement six ans», fustige-t-il.

Et d’expliquer : «j’ai introduit une demande de rendez-vous par fax en date du 31 Mars 2015 et envoyé une autre par courrier recommandé en date de Mars 2016. Courriers restés sans suite. Les appels téléphoniques se sont poursuivis au cours des années qui ont suivi, relayés par des interpellations publiques du Ministère de l’intérieur, au travers d’émissions télé. Sans plus de succès. J’ai alors entamé une autre démarche, conjointement avec des responsables d’autres partis non agréés, à savoir la saisine de l’assemblée nationale, par l’intermédiaire du député Abdallah Benkhellaf. Celui-ci a fait deux interpellations au gouvernement. L’une écrite, le 20.12.2015 et l’autre orale, le 15.12.2016. Toujours sans résultat.»

Aussi, cette situation poussera l’ancien ministre Ali Benouari à «saisir le médiateur de la République, Mr Karim Younès, en date du 17 Janvier dernier», précise-t-il.

Laissez un commentaire

S'abonner à notre Bulletin d'Informations

Chaque week-end, recevez le meilleur de l'actualité et une sélection d'événements en vous inscrivant à notre bulletin d'informations.