IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Il a été condamné à cinq ans de prison ferme : ''l'appareil judiciaire est devenu un instrument...
Publié le : 30 Septembre, 2022 - 11:50 Temps de Lecture 1 minute(s) 397 Vue(s) Commentaire(s)

Il a été condamné à cinq ans de prison ferme : ''l'appareil judiciaire est devenu un instrument répressif'', estime Lazhar Zouaimia

IMG

Le ressortissant algérien établi au Canada et militant du Hirak, Lazhar Zouaimia a été condamné par contumace, le 28 septembre par le tribunal correctionnel de Constantine, à une lourde peine de cinq ans de prison ferme et une amende de 100 000 dinars (cent millions de centimes).

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, Lazhar Zouaimia qualifie d’ « invraisemblable » la sentence prononcée à son encontre, d’autant que celle-ci a été rendue sans qu’il ne soit informé de la tenue d’un procès.

« Je tiens à préciser qu'aucune convocation ne m'a été transmise et qu'aucune notification n'a été communiquée à mes avocats, quant à la tenue de ce "procès" », indique-t-il.

Il poursuit : « Ayant déjà subi une arrestation abusive, une détention arbitraire, puis un empêchement illégal de quitter le pays, je croyais avoir tout vu des méthodes qui ont cours dans le fonctionnement de la justice algérienne. Je découvre avec consternation, au vu de la procédure inique qui a été utilisée et de l'ignoble condamnation qui me frappe, que l'appareil judiciaire (censé être l'un des socles de tout édifice institutionnel qui se dit républicain) est devenu un instrument répressif dont la fonction essentielle est d'abolir les droits et d'étouffer les libertés des citoyens et des citoyennes. »

Pour le militant, ce verdict « confirme et aggrave le déni de justice dont j'ai été la victime. ». Aussi, rejette -t-il « en bloc les accusations infondées » portées contre lui et réaffirme qu’il « n’a commis aucun crime ni délit. »

Laissez un commentaire