IMG-LOGO
Accueil À la Lutte Inquiétante disparition de Barhim Lalami, interpellé jeudi dernier, à Alger !
Publié le : 05 Novembre, 2019 - 16:15 Temps de Lecture 3 minute(s) 1222 Vue(s) Commentaire(s)

Inquiétante disparition de Barhim Lalami, interpellé jeudi dernier, à Alger !

IMG

Aucun signe de vie depuis son arrestation, la veille du 1er novembre, à Alger. Brahim Lalami, qui a fait le déplacement à la capitale, afin de prendre part à la marche du 37ème vendredi, a disparu. Cet activiste de Bordj Bou Arreridj n’a, finalement, pas été présenté devant le procureur de la République de Bir Mourad Raïs, comme cela a été annoncé sur la toile. Ce fait a alimenté tous les doutes sur son sujet. Six jours sans nouvelles, ce qui laisse le champ à toutes les lectures possibles. Ils sont nombreux et nombreuses, sur les réseaux sociaux, à demander si il lui est arrivé du mal ? Ou s'il ne serait pas sous la torture des services secrets, surtout qu’ils ont milles et une raison de le faire ?

Primo, Brahim est un activiste d’un courage avéré. Sa réputation a fait le tour du pays. Son rôle dans la révolution du peuple est très important pour différentes raisons. Pour ne citer que quelques points, il est nécessaire de rappeler son travail contre le projet de division du peuple et sa campagne acharnée contre les mouches électroniques qui activent massivement sur les réseaux sociaux au service de Gaïd Salah et de la contre-révolution.

Secondo, Brahim fait partie des rares influenceurs sur les réseaux sociaux qui n’ont pas été récupérés par le pouvoir afin de travailler comme mouches électroniques. Ils ont tenté de l’acheter, en vain. Pour cette histoire, Brahim a été arrêté par des inconnus qui lui ont proposé de l’argent en contrepartie de faire une vidéo dans laquelle il devait dire qu’il était instrumentalisé par les islamistes de Rachad (mouvement islamiste basé en Suisse et en France, ndlr) et par l’influenceur sur les réseaux sociaux, Amir DZ. Barhim a réussi a enregistré la conversation avec son téléphone. Dans cette vidéo dont les visages n’apparaissent pas, Brahim a réussi à filmer l’argent qu’il lui a été proposé. «Cinq milliards de centime», a-t-il précisé. Au final, il a refusé l’offre, ce qu’il lui a valu une vie de fugitif. Il a fini par être arrêté, il y a plusieurs semaines, à Alger où il a été violenté et tabassé par des agents en civils avant d’être jeté dans les rues d’Alger.

Les images de son agression et de ses blessures ont fait le tour des réseaux sociaux. Alors qu’il a vécu longtemps séparé de sa mère, qui vit à Bordj Bou Arreridj, à cause des poursuites, lui qui travaille comme couturier dans un magasin de fortune à Oran, s’est trouvé à vivre une autre vie de SDF sous la dictature de Gaïd Salah.

Arrêté à Alger, jeudi dernier, personne ne savait où il se trouvait. Sur les réseaux sociaux, une info est relayée sur son sujet. Selon cette dernière, Brahim a passé tout le week-end au niveau de la caserne des services secrets de Ben Aknoun. Certains ont même assuré qu’il serait présenté, début de la semaine, devant le procureur de Bir Mourad Raïs, ce qui n’a pas été le cas. Puis, d’autres informations l’ont donné à Constantine. Sauf qu’une avocate de la région a passé toute une journée à sa recherche entre les différentes justices et les administrations pénitentiaires, en vain.

Plusieurs questions, le concernant, restent encore sans réponses : où est Brahim Lalami ? Et que lui est-il arrivé ?

Laissez un commentaire