IMG-LOGO
Accueil À la Lutte La chambre d’accusation près la cour d’Alger refuse la libération conditionnelle pour Mohamed...
Publié le : 06 Janvier, 2021 - 17:25 Temps de Lecture 1 minute(s) 677 Vue(s) Commentaire(s)

La chambre d’accusation près la cour d’Alger refuse la libération conditionnelle pour Mohamed Tadjadit et Nouredine Khimoud

IMG

La chambre d’accusation près la cour d’Alger a rejeté, ce mercredi 6 janvier 2021, l’appel interjeté par les deux détenus d’opinion Mohamed Tadjadit, Nourredine Khimoud, et confirmé la décision du juge d’instruction près le tribunal de Baïnem (Bab El Oued), de prolonger leur détention préventive de quatre mois de plus, a indiqué le collectif des avocats de défense.

Placés sous mandat de dépôt le 27 août 2020, Mohamed Tadjadit et Nourredine Khimoud sont poursuivis pour «publications ayant pour but de porter atteinte à l’unité nationale, incitation à attroupement non armé, mise en danger de la vie d’autrui à travers l’incitation à attroupement en période de confinement, atteinte au président de la république, outrage à corps constitué, atteinte à la sécurité et à l’intégrité du territoire national, diffusion de fausses informations ayant pour but de troubler l’ordre public, discours de haine incitant à la violence et discours de haine via internet», accusations qu’ils ont, pour rappel, contesté une première fois, en observant une grève de la faim, qu’ils ont interrompu après trois jours sur conseil de leur avocats.

Le 27 décembre 2020, ils décident de reconduire leur action mais cette dernière prendra fin après 10 jours, soit hier (mardi), en raison de la détérioration de leur état de santé. Transportés à l’hôpital, les deux détenus sont toujours en observation.

Laissez un commentaire